Echos de la journée de formation avec la GCL - Werkmappe (6 octobre 2012)

Connaissant depuis longtemps la GCL –Werkmappe [http://www.gcl.de/materialien/werkm...], élaborée et retravaillée par la GCL DE, l’Equipe Formation avait dès février 2012 sondé auprès de nos voisins allemands pour trouver une personne compétente afin de faire découvrir à nos membres cet outil très précieux qui peut aider nos groupes à grandir, tant par une connaissance plus approfondie de ce qu’est la CVX que par un éventail très large de méthodes et d’exercices concrets pour animer les réunions d’équipe.
Cette proposition a trouvé un large écho, puisque pas moins de 26 membres, coordinateur/trices et accompagnateurs/trices ont participé à cette journée où alternaient topos et exercices pratiques vécus dans des constellations diverses, sans oublier l’évaluation( ! ) systématique des différentes expériences vécues. Il faut dire qu’en la personne de Ingeborg Keller nous avions la chance de bénéficier de l’expérience d’un membre CVX de longue date, formée à l’accompagnement de groupes et … co-auteur de le GCL–Werkmappe !

Profitant de la présence d’Ingeborg à Luxembourg, les responsables ont aussi organisé une rencontre avec les accompagnateurs et le Team National qui fut l’occasion de confronter nos pratiques respectives et de recevoir maintes interpellations et impulsions.

A chaque journée CVX, la première joie est de retrouver la communauté et les amis. Grâce à une traduction simultanée due à Jacques W. et à Josy B. j’ai pu suivre les propos de la conférencière qui s’exprimait de façon très vivante. J’ai découvert la boîte à outils et toutes les possibilités qu’elle offre . J’ai aimé les échanges en groupes, particulièrement la méditation sur le thème « qui est Jésus pour toi ? » La profondeur et la liberté des échanges dans le groupe m’ont beaucoup impressionnée. Il ne reste plus qu’à profiter de la boîte à outils .Cordialement
Danièle

« Ein Kochrezept macht nicht satt »

Mat der Werkmappe vun der GCL ass et ähnlech wei mat engem Kachrezept : Als éischt muss een d’Kachrezept fannen, dann probéieren an zu gudder läscht schmaachen. D’GCL-Werkmappe ze fannen wor net esou schwéier : déi steet schons e puer Joer als PDF-Datei op mengem Computer. Fir déi nächst Schrët huet d’Equipe Formation gesuergt : de 6.Oktober konnten mir zu ganz vill CVX-ler d’Werkmappe entdecken a probéieren. D’Ingeborg huet eis duerch den Dag gefouert, d’Werkmappe präsenteiert an och d’Übungen ugeleet . Et wor en intensiven, interessanten Dag de frou gemeet huet. An elo gëlt et an de Gruppen ze « schmaachen ». Merci un all déi di desen Dag erméiglecht hunn : d’Ingeborg Keller, d’Equipe Formation, d’Iwwersetzer an d’Memberen vun denen verschidenen Equipen déi sech de ganzen Dag fräi geholl haten fir un der Formatioun matzemaachen . Et war dowäert !
Marguerite

Une très belle et riche journée ! Merci à la conférencière, aux organisateurs, aux participants. La présentation de cet outil de travail faciliterait l’animation de nos réunions de groupe ; je vois un bémol sa rédaction en langue allemande ! mais la « boite à outils" de la CVX Luxembourgeoise nous est accessible ! Ce qui m’a particulièrement plu, c’est :

  • le fait d’avoir été stimulée dans mon cheminement avec Jésus, et à grandir dans la connaissance de la spiritualité Ignatienne.
  • l’évocation de l’importance d’une bonne communication dans le groupe, la gestion d’une crise,
  • la recommandation de la partie « évaluation » en fin de rencontre du groupe.
    Nous allons bien sûr transmettre ces notions dans notre Groupe M & Marie.
    M.F.

C’était la première journée de formation pour la vie de notre groupe « Aufbruch », qui
commence à petits pas le chemin d’une grande communauté expérimentée. Non sans quelques moments d’hésitation je suis entrée dans la maison de Sœurs franciscaines pour la journée de formation sur la « Werkmappe », nom pour moi spirituellement peu évocateur. …/...

Mes inquiétudes ont commencé à se dissiper dès le premier instant. Notre petit groupe était presque complet, pas question de se sentir seule ; grâce aux petites cartes de visite distribuées à l’arrivée et le tour d’introduction le stress de ne pas se souvenir de tous les noms nouveaux s’est également évanoui. J‘ai tout suite développé une grande sympathie pour Ingeborg Keller, notre formatrice gentille et compétente, qui par son physique et son tempérament m’a fait penser à ma meilleure amie. Elle nous a tout suite motivés à s’interroger sur nos attentes pour cette journée et a su satisfaire notre désir de mettre les choses en pratique plutôt que nous faire avaler beaucoup de théorie.
La première rencontre en petits groupes était consacrée à une question qui au départ m’est apparue trop intime pour en discuter avec des gens avec lesquels je venais tout juste de faire la connaissance :” Qui est pour toi Jésus Christ ? Mais peut-être parce qu’on a eu aussi beaucoup de conseils pratiques à suivre (comme la gestion du temps, se mettre d’accord sur l’activité et l’obligation de faire un bilan) on a vite oublié notre réserve et les témoignages n’avaient rien de superficiel.
Une activité similaire sur les métaphores nous a permis de découvrir quelle richesse des idées et quelle diversité des regards pouvaient se manifester en si peu de temps. Parallèlement on a appris beaucoup de petits détails pratiques sur le déroulement d’une rencontre communautaire.
Après une brève introduction théorique sur la dynamique de groupe on a pu aussi échanger au sein de notre propre équipe CVX. C’était pour moi un des moments forts qui nous a permis à nous surpasser notre réserve initiale et parler plus ouvertement de notre vécu. On pouvait vraiment sentir presque physiquement un nouvel élan pour continuer.

« Werkmappe » un joli classeur vert et blanc qui jusque-là était pour moi un “Fremdwort “, sans plus. Petit à petit, grâce à des explications dont la clarté et l’organisation méthodique m’ont vraiment impressionnée, cet « outil » s’est révélé plutôt comme un guide de voyage insolite. Avec ses bonnes stations de réflexion, bons sites à visiter, des moments de détente et de ‘ wellness’, il est unique dans le sens qu’il recommande explicitement de partager la route avec des amis, d’échanger
sur l’impression, d’aider les autres dans leur pèlerinage et de se laisser porter dans nos moments de faiblesse.

La décoration autour de laquelle on se retrouvait dans la grande salle représentait bien ce chemin avec des serpentines en tissu colorés, claires et foncées, illuminées par les étincelles des bougies et des jolies plantes au bord du chemin.

Merci pour cette journée fructueuse et accueillante qui m’a donné la possibilité d’essayer des activités diverses, goûter l’atmosphère du voyage et puiser de cette hospitalité et ouverture généreuse de mes compagnons de route dans les petits et grands groupes.

Maintenant j’attends avec impatience de recevoir notre copie de ce ”routard” exceptionnel qui va, j’espère, permettre à notre groupe de découvrir davantage les paysages de la foi.
Hanna D.

Zusammen mit 25 Teilnehmer(Innen) erlebten wir eine lockere, abwechslungsreiche Einführung in die Werkmappe. Die verschiedenen Methoden der Werkmappe geben Anstösse und fördern die Kreativität, sollen eine Hilfe sein, damit die CVX-Gruppe wachsen kann.
Nachmittags gab Ingeborg uns Erklärungen zum Aufbau der Werkmappe, sowie im Hinblick auf die Grundelemente der ignatianischen Spiritualität (Hören- Unterscheiden-Antworten), der Gruppendynamik und einer guten Kommunikation.

Eine Übung die mir sehr gut gefallen hat, und die wir in kleinen Gruppen durchgeführt haben, ist eine Übung aus dem 3. Kapitel “Dem Leben auf die Spur kommen” (3.2.4 Seite 234) : “Wer ist Jesus für dich ?” Nach 2000 Jahren kommt Jesus in deine Stadt, deine Gemeinde und fragt : Für wen halten mich deine Nachbarn, deine Arbeitskollegen, deine Familie, deine Pfarrgemeinde, die Politiker deiner Gemeinde ? Nach der persönlichen Meditation zu diesen Fragen war der Austausch in unserer Gruppe sehr reich und vielfältig.
Marie-Paule

Dankbar und beeindruckt sind wir am 6. Oktober vom Werkmappentag der CVX nach Hause gefahren. Es war eine Meisterleistung von Ingeborg Keller so viel Wissen, ohne Hektik, mit Kompetenz und Liebenswürdigkeit, zu vermitteln. Sie gab uns Geschmack an der Werkmappe, sprach über die Beziehungen in der Gruppe, Gruppendynamik, die Phasen einer Gruppe, Krisenbewältigung in der Gruppe, authentische Kommunikation usw.

Einige Gedanken sind uns (für unsere Gruppe) besonders wichtig geworden :

  • Um das Miteinander zu fördern soll die Gruppe ein bis zwei mal im Jahr etwas anderes zusammen unternehmen als bei einem gewöhnlichen Treffen.
  • Die Auswertung ist sehr wichtig ! Erfahrungen müssen reflektiert werden. (Dritte Runde).
  • Von Zeit zu Zeit soll ein Thema unvorbereitet in der Gruppe behandelt werden.
  • Wir leben einen Weg miteinander, dessen Anfang und Ziel Gott ist. Dieser Weg ermöglicht Wachstum, Verwirklichung und Veränderung.
  • Entscheidungen trifft nicht der einzelne, sondern die Gruppe.
  • Was wir vom Evangelium verstanden haben, sind wir beauftragt weiter zu geben, wobei wir besonders im Unscheinbaren aktiv werden sollen (Solidarität mit den Armen).
  • Gruppenfähig sein, heißt, sich Konflikten zu stellen und gemeinsam eine für alle akzeptable Lösung zu finden, damit alle sich weiter frei begegnen können.

Dann hat Ingeborg Keller noch einmal die Grundmerkmale eines geistlichen Weges in der ignatianischen Spiritualität zusammengefasst :

  • eine geistliche Gemeinschaft
  • eine ganzheitliche Bewegung
  • eine konkrete Lebensweise
  • eine Gebetszeit
  • ein Tagesrückblick
  • geistliche Begleitung
  • Sakramente
  • Exerzitien
  • Verantwortung übernehmen.

Die Abwesenden haben nicht immer unrecht, aber manchmal.
Marianne, Albertine, Josette

26 décembre 2012