Guide de prière pour nous accompagner dans la Conférence des Nations Unies sur le développement durable Rio+20 et au sommet des peuples
Rio de Janeiro, juin 2012

INTRODUCTION

La famille Ignacienne inspirée par notre base vitale, la spiritualité des Exercices de Saint Ignace, assume une tâche de promotion des valeurs d’un nouveau monde possible, tel le Royaume montré par Jésus ; et ceci de façon de plus en plus articulée : comme un authentique corps apostolique qui tisse des liens autour de l’appel à la promotion de la justice et de l’option préférentielle pour les plus pauvres. À cet égard, en tant qu’instances ignaciennes jumelées dans la mission, nous sommes activement impliqués dans divers réseaux d’action sociale, et c’est pourquoi nous nous sentons interpellé par les problèmes les plus impératifs du monde actuel. Le thème de l’environnement et tout ce qui concerne l’écologie, parmi tant d’autres obstacles à une vie digne, sont cruciaux dans la mesure où ils révèlent la vulnérabilité de la création et de l’humanité d’aujourd’hui, ainsi que pour leur importance inéludable pour l’avenir des générations à venir.

C’est dans ce contexte que certains membres de la famille Ignacienne, par l’intermédiaire de la Communauté de Vie Chrétienne - CVX-, le Secrétariat pour la Justice Sociale et l’Ecologie de la Compagnie de Jésus, la Conférence des Provinciaux Jésuites d’Amérique Latine –CPAL, le Réseau ECO-JESUIT et Fe y Alegria se sont alliés pour participer à la Conférence des Nations Unies sur le Développement Durable, Rio+20, en juin 2012. Un grand groupe de personnes de différents pays s’efforçant de consolider la présence ignacienne auprès de cette importante instance des Nations Unies assisteront au Sommet des Peuples (événement parallèle de la société civile) et aux activités de réflexion et d’échange. Cela représente une tentative authentique de centrer nos actions autour des questions environnementales, pour lutter contre les modèles de développement axés sur l’accumulation et la croissance illimitée au sein d’une planète épuisable, dans l’espoir qu’en tant que réseau ignacien, nous poussions tracer quelques ébauches d’engagement dans ce sens. C’est pour cela que nous voulons vivre une véritable expérience de présence en tant que Corps Apostolique élargi. À cette fin, nous vous présentons ce guide de prière et de réflexion afin que toutes les personnes intéressées appartenant à nos réseaux puissent nous accompagner dans ce processus.

MÉTHODOLOGIE

Ceci un guide simple, qui vise à encourager la prière et la réflexion grâce auxquelles nous nous sentons tous pareillement impliqués dans ce processus. Ce guide est construit autour de 4 temps, une période préparatoire « CONTEMPLER » qui, selon notre suggestion, devrait conclure le 19 juin et trois moments (VOIR, JUGER et AGIR) s’étalant sur les 3 jours de Rio+20, les 20, 21 et 22 juin. Chaque jour de prière et réflexion, qui, nous l’espérons, sera effectué de façon communautaire bien que l’on puisse également le vivre personnellement, comprend : A. un contexte préparatoire de la journée, B. une phrase clef pour inspirer l’instant, C. un texte de base pour la réflexion, D. un guide simple pour la réflexion, E. une prière de clôture, et F. un matériel audiovisuel complémentaire. Nous demandons à tous les participants qu’ils nous écrivent aux adresses électroniques mailto:mauriciol cvx-clc.net et mailto:exsec cvx-clc.net les réflexions découlant de ces espaces de prière communautaire et personnelle, afin que nous puissions les partager en les faisant parvenir au moyen de nos différents canaux de diffusion, avec les rapports de notre présence à Rio+20.

De même, nous enverrons un bulletin quotidien d’information traitant des principaux événements de Rio+20, conjointement avec ce guide de prière ; produit du groupe de travail sur l’ « Écologie » coordonné par le réseau d’incidence internationale de la Compagnie de Jésus, ECOJESUIT http://ecojesuit.com/

Prière pour les jours précédant Rio+20

CONTEMPLER

Contexte préparatoire à la journée : L’Incarnation
¨Trois Personnes Divines, contemplant l’ensemble de l’humanité, en prise à tant de divisions scandaleuses, décident de se donner totalement à tous les hommes et de les libérer de toutes leurs chaînes. Par amour, le Verbe s’est incarné et est né de Marie, Vierge pauvre de Nazareth.

Inséré parmi les pauvres et partageant avec eux leur condition, Jésus nous invite à nous donner continuellement à Dieu et à instaurer l’unité au sein de notre famille humaine. Ce don que Dieu nous fait et que nous faisons à Dieu continue jusqu’à ce jour sous l’influence du Saint-Esprit en toutes nos circonstances particulières” (P. G. CVX. No. 1).

Phrase clef : “Ainsi le Fils vint, envoyé par le Père qui nous avait choisis en lui avant la création du monde et prédestinés à l’adoption filiale, selon son libre dessein de tout rassembler en lui (cf. Ep 1, 4-5.10).)” (Lumen Gentium No. 3).

Texte de base pour la réflexion pastorale :
“Les joies et les espoirs, les tristesses et les angoisses des hommes de ce temps, des pauvres surtout et de tous ceux qui souffrent, sont aussi les joies et les espoirs, les tristesses et les angoisses des disciples du Christ, et il n’est rien de vraiment humain qui ne trouve écho dans leur cœur. Leur communauté, en effet, s’édifie avec des hommes, rassemblés dans le Christ, conduits par l’Esprit Saint dans leur marche vers le Royaume du Père… La communauté des chrétiens se reconnaît donc réellement et intimement solidaire du genre humain et de son histoire” (Gaudium Et Spes No. 1).

“Par son travail et son génie, l’homme s’est toujours efforcé de donner un plus large développement à sa vie. Mais aujourd’hui, aidé par la science et la technique, il a étendu sa maîtrise sur presque toute la nature…Il en résulte que l’homme se procure désormais par sa propre industrie de nombreux biens qu’il attendait autrefois avant tout de forces supérieures. Devant cette immense entreprise, qui gagne déjà tout le genre humain, de nombreuses interrogations s’élèvent parmi les hommes : quels sont le sens et la valeur de cette laborieuse activité ? Quel usage faire de toutes ces richesses ? Quelle est la fin de ces efforts, individuels et collectifs ?” (Gaudium Et Spes No. 33).

Guide de réflexion :

  • Quelles sont nos premières réactions et perceptions sur le thème écologique ? Jusqu’à quel point comprenons-nous et pressentons nous le sujet ?
  • En tant que chrétiens membres de la famille Ignacienne, considérerons-nous cette problématique comme une priorité essentielle de notre identité et comment faire pour l’intégrer sérieusement à notre vie ?
  • En tant que communautés ignaciennes et en tant que personnes, quelles invitations spécifiques recevons-nous du Dieu de la vie quant à la problématique environnementale ? Que pouvons-nous faire à cet égard ?

Prière de clôture :
Loué sois-tu, mon Seigneur, avec toutes tes créatures, spécialement messire frère Soleil, par qui tu nous donnes le jour, la lumière : il est beau, rayonnant d’une grande splendeur, et de toi, le Très-Haut, il nous offre le symbole. Bienheureux ceux qu’elle trouvera conforme
à tes très saintes volontés, car la seconde mort ne leur fera point de mal. Louez et bénissez mon Seigneur et rendez-lui grâces, et servez-le avec grande humilité. (Cantique de frère soleil)

Matériel complémentaire : http://www.youtube.com/watch?v=gf7d...

Prière pour le 20 Juin 2012 dans le cadre de Rio+20

VOIR

Contexte préparatoire à la journée : La réalité actuelle
Le monde dans lequel nous vivons n’est pas le paradis dont nous rêvons, bien au contraire. La majorité des problèmes ont été créés par les êtres humains.
1. Exigences croissantes de ressources naturelles dues à l’augmentation de la population.
2. Dégradation environnementale avancée, causée par des systèmes de production agricole inappropriés et par l’exploitation débridée des ressources naturelles.
3. Énorme écart de revenus entre les pauvres et les riches
4. Manque d’accès aux services de base i.e. éducation, soins de santé, etc.
5. Urbanisation rapide associée à une augmentation du nombre de pauvres urbains de familles sans abri.
6. Consommation croissante au sein d’un paradigme économique qui ne tient pas compte les coûts écologiques.
La crise écologique met en péril le mode de vie de tout le monde, particulièrement celui des pauvres et des plus vulnérables : ils vivent de plus en plus dans des contextes fragilisés, caractérisés principalement par les désastres naturels, le changement des conditions climatiques, la pollution, la déforestation, la désertification et l’épuisement des sols.

Phrase clef : “La nature est l’expression d’un dessein d’amour et de vérité. Elle nous précède et Dieu nous l’a donnée comme milieu de vie. Elle nous parle du Créateur (cf. Rm 1, 20) et de son amour pour l’humanité” (Cáritas In Veritate No. 48).

Texte de base pour la réflexion pastorale :
“Le thème du développement est aussi aujourd’hui fortement lié aux devoirs qu’engendre le rapport de l’homme avec l’environnement naturel. Celui-ci a été donné à tous par Dieu et son usage représente pour nous une responsabilité à l’égard des pauvres, des générations à venir et de l’humanité tout entière… La nature est à notre disposition non pas comme « un tas de choses répandues au hasard », mais au contraire comme un don du Créateur qui en a indiqué les lois intrinsèques afin que l’homme en tire les orientations nécessaires pour « la garder et la cultiver » (Gn 2, 15)). Les projets en vue d’un développement humain intégral ne peuvent donc ignorer les générations à venir, mais ils doivent se fonder sur la solidarité et sur la justice intergénérationnelle. La façon dont l’homme traite l’environnement influence les modalités avec lesquelles il se traite lui-même et réciproquement. C’est pourquoi la société actuelle doit réellement reconsidérer son style de vie qui, en de nombreuses régions du monde, est porté à l’hédonisme et au consumérisme, demeurant indifférente aux dommages qui en découlent. Un véritable changement de mentalité est nécessaire qui nous amène à adopter de nouveaux styles de vie” (CIV No. 48 y 51).

Guide de réflexion :

  • Quelles expressions de cette blessure de la création pouvons-nous percevoir dans notre contexte et quels en sont les effets sur les peuples plus vulnérables ?
  • Comment cette situation nous affecte-t-elle directement ?
  • Quel est le plus douloureux et le plus poignant de cette réalité ?

Prière de clôture :
Loué sois-tu, mon Seigneur, pour sœur eau, qui est très utile et humble, précieuse et chaste. Loué sois-tu, mon Seigneur, pour frère feu, par qui tu éclaires la nuit ; il est beau et joyeux, robuste et fort. Bienheureux ceux qu’elle trouvera conforme à tes très saintes volontés, car la seconde mort ne leur fera point de mal. Louez et bénissez mon Seigneur et rendez-lui grâces, et servez-le avec grande humilité. (Cantique de frère soleil)

Matériel complémentaire : http://www.youtube.com/watch?v=tma7...

Prière pour le 21 Juin 2012 dans le cadre de Rio+20

JUGER

Contexte préparatoire à la journée : La proposition d’une économie verte et ses graves dangers et défis.
Un des principes fondamentaux pour la Conférence des Nations Unies sur le Développement Durable, Rio + 20, est le concept d’ « Économie Verte » - EV-. La plupart des réflexions et des axes de travail de cette rencontre internationale tournent autour de ce concept. Cependant, nous devons confronter la conception de cette notion d’EV dans sa construction simplement nourrie par les lois du marché et qui soutiennent et reproduisent le modèle-même de développement qui a maintenant démontré clairement ses limites et a généré une plus grande brèche de pauvreté et d’injustice dans la distribution des ressources et des biens. Notre perspective doit se nourrir des approches de la Doctrine Sociale de l’Eglise, qui prône de chercher un autre paradigme. Il est également important de prévoir ce que l’on perçoit déjà sur Rio+20 dans les espaces de discussion ; on se réfère à l’EV comme un nouveau paradigme, mais elle s’insère dans la vision de l’économie de marché qui s’est avéré être un mécanisme inutile pour réduire la pauvreté et les inégalités.

Phrase clef : “il n’est rien de vraiment humain qui ne trouve écho dans leur cœur de Christ” (Gaudium Et Spes, 1)

Texte de base pour la réflexion pastorale :
“À notre époque en particulier, la nature est tellement intégrée dans les dynamiques sociales et culturelles qu’elle ne constitue presque plus une donnée indépendante… L’accaparement des ressources, spécialement de l’eau, peut provoquer de graves conflits parmi les populations concernées… Face au développement irrésistible de l’interdépendance mondiale, et alors que nous sommes en présence d’une récession également mondiale, l’urgence de la réforme de l’Organisation des Nations Unies comme celle de l’architecture économique et financière internationale en vue de donner une réalité concrète au concept de famille des Nations, trouve un large écho. On ressent également fortement l’urgence de trouver des formes innovantes pour concrétiser le principe de la responsabilité de protéger et pour accorder aux nations les plus pauvres une voix opérante dans les décisions communes. Cela est d’autant plus nécessaire pour la recherche d’un ordre politique, juridique et économique, susceptible d’accroître et d’orienter la collaboration internationale vers le développement solidaire de tous les peuples… pour assurer la protection de l’environnement” (Cáritas In Veritate No. 51 y 67).

L’absolutisme de la technique tend à provoquer une incapacité à percevoir ce qui ne s’explique pas par la simple matière. Pourtant, les hommes expérimentent tous les nombreux aspects de leur vie qui ne sont pas de l’ordre de la matière, mais de l’esprit… Chacune de nos connaissances, même la plus simple, est toujours un petit prodige, parce qu’elle ne s’explique jamais complètement par les instruments matériels que nous utilisons. En toute vérité, il y a plus que tout ce à quoi nous nous serions attendus ; dans l’amour que nous recevons, il y a toujours quelque chose qui nous surprend.” (Cáritas In Veritate No. 77).

Guide de réflexion :

  • Quelles sont les causes profondes qui sont à l’origine de cette situation ?
  • Comment contribuons-nous, par notre style de vie, nos décisions ou omissions à son avènement ?
  • Quelles expressions significatives de défense et de promotion de l’environnement voyons-nous autour de nous ? Qu’est ce qui nous interpelle le plus ? Et que pouvons-nous apprendre de ces expressions ?
  • Le concept d’économie verte est-il vraiment un nouveau paradigme ? Quelles en sont les limites et les dangers ? Et de quelles alternatives disposons-nous ?

Prière de clôture :
Loué sois-tu, mon Seigneur, pour sœur notre mère la terre, qui nous soutient et nous nourrit, et produit divers fruits avec les fleurs aux mille couleurs et l’herbe. Bienheureux ceux qu’elle trouvera conforme à tes très saintes volontés, car la seconde mort ne leur fera point de mal. Louez et bénissez mon Seigneur et rendez-lui grâces, et servez-le avec grande humilité. (Cantique de frère soleil)

Matériel complémentaire : http://www.youtube.com/watch?v=GMK-...

Prière pour le 22 Juin 2012 dans le cadre de Rio+20

AGIR

Contexte préparatoire à la journée : Promouvoir un Développement Humain Intégral
“Dans les interventions en faveur du développement, le principe de la centralité de la personne humaine doit être préservé car elle est le sujet qui, le premier, doit prendre en charge la tâche du développement. L’urgence principale est l’amélioration des conditions de vie des personnes concrètes… Les programmes de développement, pour pouvoir être adaptés aux situations particulières, doivent être caractérisés par la flexibilité. Et les personnes qui en bénéficient devraient être directement associées à leur préparation et devenir protagonistes de leur réalisation. Il est aussi nécessaire d’appliquer les critères de la progression et de l’accompagnement, il n’existe pas de recettes universellement valables.... Ouvriers de leur propre développement, les peuples en sont les premiers responsables… Les solutions doivent être adaptées à la vie des peuples et des personnes concrètes, sur la base d’une évaluation prévoyante de chaque situation.” (Cáritas In Veritate No. 47).

Phrase clef : “Le disciple missionnaire, à qui Dieu a confié la création, doit la contempler, en prendre soin, et l’utiliser en respectant toujours l’ordre que lui a donné le Créateur. ” (V CELAM-Aparecida No. 125).

Texte de base pour la réflexion pastorale :
Nous sommes de plus en plus conscients que la nature est un héritage gratuit que nous recevons pour le protéger,... une responsabilité vigilante pour que la domination de l’homme soit au service du bien commun. Cet héritage se montre très souvent fragile et sans défense devant les pouvoirs économiques et technologiques. C’est pourquoi, en tant que prophètes de la vie, nous voulons répéter que, dans les interventions sur les ressources naturelles, ne doivent pas prédominer les intérêts des groupes économiques qui assèchent de manière irrationnelle les sources de vie au préjudice de l’humanité elle-même. (V CELAM no 471). Face à cette situation, nous vous présentons quelques propositions et orientations :

a) Evangéliser nos peuples pour découvrir le don de création, en sachant la contempler et nous en prendre soin comme de la maison de tous les êtres vivants et de la matrice de la vie de la planète… en éduquant en vue d’un style de vie fait de simplicité et d’austérité solidaires.

b) Approfondir la présence pastorale auprès de peuples plus fragiles par le développement dévastateur et les soutenir pour parvenir à une répartition équitable des terres, des eaux et des espaces urbains.

c) Rechercher un modèle de développement alternatif, holistique et solidaire, fondé sur une éthique qui comprend la responsabilité envers une authentique écologie naturelle et humaine.

d) Mobiliser nos efforts pour l’adoption de politiques publiques et pour les actions participatives des citoyens qui garantissent la protection, la conservation et la restauration de la nature.

e) Déterminer les mesures de surveillance de la mise en œuvre de normes environnementales internationales.

Guide de réflexion :

  • Quelles actions concrètes, durables et soutenables, nous sentons nous appelés à réaliser en tant que communautés chrétiennes et en tant que personnes, pour contribuer à la protection de l’environnement ?
  • Quel type d’actions, d’initiatives ou de propositions pourrions effectuer dans ce sens, en tant qu’ignaciens (ou organisations fraternelles) à échelle locale, nationale et mondiale ?
  • Quel type de réseaux, d’églises ou d’autres structures pourrait être crée ou consolidé afin d’avoir une portée plus significative ?

Prière de clôture :
Loué sois-tu, mon Seigneur, pour ceux qui pardonnent pour l’amour de toi, et supportent douleur et tribulation ; bienheureux ceux qui persévèreront dans la paix, car par toi, Très-Haut, ils seront couronnés. Bienheureux ceux qu’elle trouvera conforme à tes très saintes volontés, car la seconde mort ne leur fera point de mal. Louez et bénissez mon Seigneur et rendez-lui grâces, et servez-le avec grande humilité. (Cantique de frère soleil).

Matériel complémentaire : http://www.youtube.com/watch?v=abgl...

Pages et Bibliographie complémentaire :

PAGE WEB OFFICIELLE DE LA COMMUNAUTÉ DE VIE CHRÉTIENNE
www.cvx-clc.net

SECRÉTARIAT POUR LA JUSTICE SOCIALE ET L’ÉCOLOGIE
http://www.sjweb.info/sjs/

RÉSEAU ECO-JESUIT
http://ecojesuit.com/

ÉQUIPE ITINÉRANTE D’AMAZONIE
http://peregrinos-robertoyruth.blog...

CONFÉRENCE DES PROVINCIAUX JESUITES D’AMÉRIQUE LATINE –CPAL-
www.cpalsj.org Secteur social : http://www.cpalsj.org/apostolado/

FE Y ALEGRÍA
http://www.feyalegria.org/

GUÉRIR UN MONDE BRISÉ. SECRÉTARIAT POUR LA JUSTICE SOCIALE ET L’ÉCOLOGIE. Compagnie de Jésus
http://www.ausjal.org/tl_files/ausj...

ENCYCLIQUE CÁRITAS IN VERITATE. BENOIT XVI
http://www.diocesisgetafe.es/dg/wp-...

V CONFÉRENCE DU CELAM. APARECIDA
http://www.celam.org/conferencias/D...

Contacts et information :
Mauricio López Oropeza
Coordination Initiatives Apostoliques et Plaidoyer International
mauriciol cvx-clc.net

Franklin Ibáñez
Secrétaire Exécutif CVX
exsec cvx-clc.net

Proposition présentée par :
Communauté de Vie Chrétienne –CVX- Mondiale
Secrétariat pour la Justice Sociale et l’Écologie de la Compagnie de Jésus –SJSE-
Réseau ECO-JESUIT
Secteur social de la Conférence de Provinciaux d’Amérique Latine –CPAL-
Fe y Alegría Brésil –Action Publique-
Equipe Itinérante d’Amazonie

Franklin IBANEZ
Maurizio LÓPEZ OROPEZA -

Président de l’ExCo mondial CVX depuis 2013

19 juin 2012
Du même auteur: Du même auteur: