Projets 130
Amis dans le Seigneur

L’ouverture officielle de l’année jubilaire ignatienne aura lieu à Navarre en Espagne le 3 décembre prochain, jour où l’Église universelle célèbre Saint François Xavier. Notre Assistant ecclésiastique mondial, le Père Kolvenbach, nous adresse à cet effet une lettre que le Conseil Exécutif mondial a décidé de placer au cœur de ce projet.

Cette année jubilaire nous invite à approfondir nos racines ignatiennes, à célébrer avec nos frères jésuites notre héritage commun, et à réfléchir sur tout ce que Saint Ignace, Saint François Xavier et le bienheureux Pierre Favre nous inspirent pour notre cheminement CVX et notre collaboration avec la Compagnie de Jésus. C’est sous le signe de cette triple invitation, que le Conseil Exécutif mondial encourage vivement les communautés nationales à se joindre aux activités jubilaires organisées dans leur pays par la Compagnie de Jésus. Nous vous invitons également à intensifier les contacts avec les Jésuites afin d’approfondir nos racines ignatiennes communes et développer notre collaboration. Ainsi cette année jubilaire ignatienne introduira la CVX à son propre jubilé en 2007, alors que nous célébrerons les quarante ans des Principes Généraux de la CVX. Ceux-ci furent adoptés par l’Assemblée Générale de la Fédération Mondiale des Congrégations Mariales réunie à Rome en 1967.


CVX, amis dans le Seigneur

L’amitié entre Ignace, Francois Xavier et Pierre Favre est centrée sur le Christ. Leur expérience de rencontre avec le Seigneur a construit leur amitié, et les a poussés, chacun selon son talent et sa sensibilité, à offrir à l’Église et au monde les premières manifestations de la spiritualité ignatienne. Aujourd’hui encore, ceux qui, comme nous, marchent sur leurs pas, gagneront à (re)découvrir ces amis dans le Seigneur. Le Conseil Exécutif mondial vous invite à tirer parti des publications ainsi que des événements organisés en 2006 pour parfaire la connaissance des trois jésuites. Il s’agira certes de les (re)découvrir individuellement, avec probablement un soin particulier pour Pierre Favre, le moins connu des trois. Mais il convient également de contempler leur amitié dans le Seigneur, pour nourrir la nôtre. Avec eux, nous approfondirons ainsi nos racines ignatiennes et resserrerons au sein de notre communaute ?, les liens de notre amitié dans le Seigneur.

CVX et Jésuites, amis dans le Seigneur Ignace, François Xavier et Pierre Favre n’ont pas réservé la spiritualité ignatienne aux seuls jésuites. Ils ont voulu faire sentir et faire goûter aux laics l’Amour de Dieu que les Exercices spirituels permettent d’expérimenter. C’est pourquoi, nous voulons rendre grâce pour cet héritage commun et le célébrer avec la Compagnie de Jésus. Nous reconnaissons dans ce trésor commun, le fondement du partenariat privilégié, souhaité et reconnu de part et d’autre. Aussi, ce jubilé nous offre-t-il l’occasion d’explorer et oser de nouvelles voies pour améliorer sans cesse cette collaboration, accomplissant ainsi notre devoir de fidélité au magis. Telle est sans doute, la qualité d’amitié dans le Seigneur qu’Ignace, François Xavier et Pierre Favre voudraient pour la CVX et la Compagnie de Jésus. Amis dans le Seigneur, pour servir Le service de l’Église et du monde est consubstantiel à l’authentique amitié dans le Seigneur. C’est pourquoi notre amitié au sein de la CVX ainsi que celle de la CVX avec la Compagnie de Jésus ont pour effet de nous transformer en femmes et des hommes pour les autres. C’est dans cet esprit que s’inscrit l’une des intuitions fortes que nous avons reçue à notre dernière Assemblée mondiale : passer d’une communauté d’apôtres vers une communauté apostolique. Il est heureux qu’au moment où nous oeuvrons résolument à donner corps à cette vision, notre Assistant Ecclésiastique nous invite à regarder Ignace, François Xavier et Pierre Favre. Non seulement l’exemple de leurs vies renouvellera et affermira notre motivation, mais comme eux, nous nous laisserons toucher, transformer et envoyer par l’Amour du Christ Ressuscité.

Guy Maginzi, Secrétaire Exécutif.

Rome, le 4 novembre 2005

A la Communauté Mondiale CVX :

C’est une véritable joie de partager avec tous les membres de la Communauté de Vie Chrétienne la célébration de la naissance au ciel de Saint Ignace, il y a 450 ans, et la naissance au monde du Saint François Xavier et du bienheureux Pierre Favre, il y a cinq siècles exactement. Un peu partout dans le monde les jésuites se préparent à fêter ces premiers compagnons avec toutes sortes de festivités et d’initiatives, mais surtout avec un grand désir de puiser une rénovation de l’élan apostolique dans cette source de la spiritualité, que nous avons en commun avec la CVX presque depuis les origines. Encore aujourd’hui la sainteté de ces trois premiers jésuites marque votre vie et la nôtre.

C’est bien en tant que laïc qu’Ignace, pèlerin, a commencé à partager avec tant de laïcs, rencontrés sur la route, l’expérience des Exercices Spirituels, ce véritable chemin vers Dieu. Grâce à cette aventure d’Ignace tant d’hommes et de femmes ont découvert ce que le Seigneur voulait pour eux et ce qu’Il souhaite construire avec eux pour la vraie vie du monde. La CVX et les jésuites se rendent bien compte que les Exercices Spirituels continuent à enrichir leurs communautés avec une force spirituelle indéniable et le don du discernement priant pour répondre chaque fois à neuf aux questions formulées par Ignace : ce que j’ai fait pour le Christ, ce que je fais pour le Christ, ce que je dois faire pour le Christ.

C’est ici que Saint François Xavier prend le relais. En faisant les Exercices Spirituels avec Ignace, il n’est pas resté sourd à l’appel de ce Seigneur qui passait de ville en ville, de maison en maison pour annoncer la bonne Nouvelle. En voyant François Xavier parcourir, à son tour, les chemins de l’Asie jusqu’aux portes de la Chine, nous sommes poussés à continuer, personnellement et comme communauté, la mission du Seigneur parmi les hommes et les femmes de notre temps, vivant autour ou avec nous. Remercions le Seigneur que la CVX n’a jamais abandonné, mais au contraire toujours pris plus de conscience d’une responsabilité missionnaire au cœur de la vie de tous les jours, dans le travail et dans le loisir, dans ces joies et ces peines, dans la célébration de notre foi et dans la promotion de paix et de justice.

C’est ici que nous rencontrons le bienheureux Pierre Favre, peut-être moins connu par nous mais bien apprécié par Ignace que le considérait le meilleur spécialiste des Exercices Spirituels et par François Xavier dont il était un grand ami. Voyant Pierre Favre traverser l’Europe de son temps, nous découvrons l’importance primordiale de l’accompagnement spirituel, de personne à personne, de cœur à cœur. En visitant une ville ou un village il cherchait le contact personnel, la rencontre dans le Seigneur, pour accomplir le désir apostolique qu’Ignace formulait comme « aider les gens » à rencontrer personnellement ce Seigneur qui les a appelés à l’existence et qui sera là pour les accueillir pour toujours dans un ciel nouveau et dans une terre nouvelle. Notre culture nous a fait très sensibles à tout ce qui est visible et spectaculaire. Il faut du courage pour croire dans la fécondité apostolique de la mission de rencontre et de partage, d’écouter et de conseiller, d’accompagner et de « converser » comme les premiers jésuites s’exprimaient. Pourtant c’est là où la vraie vie chrétienne peut croître et devenir communion ecclésiale.

Sans doute, CVX et Compagnie de Jésus, dans l’esprit d’Ignace, de François et de Favre, vivent et oeuvrent dans une communion de prière et de travail. Pourtant il faut remercier le Seigneur de la vigne pour la grâce propre à la CVX. C’est en tant que « Christi fideles laici », pleinement insérés dans la vie laïcale, qu’ils sont chargés d’annoncer la bonne nouvelle à tous leurs proches et prochains. C’est une grâce de l’Eglise de notre temps de voir l’éclosion de tant de mouvements ecclésiaux : la CVX prend pleinement sa place, forte d’une expérience séculaire, dans cette naissance de tant de formes spirituelles et apostoliques dans lesquelles la vocation et la mission propres aux Christi fideles laici s’expriment. Saint Ignace n’a jamais voulu fonder un tiers ordre, mais déjà dans son temps il a favorisé des associations des fidèles, qui, eux-mêmes, ont voulu vivre l’expérience des Exercices Spirituels et y donner une forme communautaire selon les besoins de l’Eglise dans le monde.

Au seuil de l’année jubilaire qui commencera le 3 décembre à Javier en Navarre, j’étais heureux de partager avec vous tous ce que les exemples de Saint Ignace, de Saint François Xavier et du Bienheureux Pierre Favre inspirent la CVX et les jésuites, en vous remerciant de votre union dans la joie de cette célébration commune « ad maiorem Dei gloriam ».

Fraternellement vôtre dans le Seigneur,

Peter-Hans Kolvenbach, S.J. Supérieur Général

Guy MAGINZI -

Secrétaire exécutif

Peter-Hans KOLVENBACH sj -

Supérieur général

20 novembre 2005
Du même auteur: