Projets 124
Lettre du nouvel ExCo mondial après l’Assemblée mondiale de Nairobi 2003

Chers amis,

Chaleureuses salutations du nouveau Conseil Exécutif ! Plus d’un mois déjà s’est écoulé depuis la 14e Assemblée Générale de la CVX, à Nairobi, et les délégués sont de retour dans leur communauté nationale respective où ils ont commencé à partager autour du processus vécu et des grâces reçues. Bien que l’assemblée ait été close le 8 août, le processus va se poursuivre. Aujourd’hui, c’est à chacun d’entre nous de traduire dans la réalité de nos communautés locales et nationales, dans notre région, et en tant qu’un seul corps qu’est la CVX mondiale, tout ce que nous avons reçu à Nairobi.

Le Père Paul Vaz s.j., notre guide au cours de ce processus vécu à Nairobi, résume ainsi le déroulement de notre Assemblée Générale :

  • Dans le Bloc A, nous avons reçu la grâce de prendre conscience de ce que fait le Seigneur, dans ce corps qu’est la Communauté de Vie Chrétienne.
  • Le Bloc B a invoqué le don de la sensibilité pour nous permettre d’être capables à cette grâce que représente le fait d’être appelés à devenir une Communauté Apostolique.
  • Dans le Bloc C, nous avons prié pour la grâce de la compassion concrète, après notre insertion dans la réalité de notre histoire CVX, de la CVX Kenya, du Kenya lui-même, ainsi que dans la réalité du monde et de l’Eglise.
  • Le Bloc D sur la collaboration avec la Compagnie de Jésus, nous a invité à être Eucharistiques : à faire mémoire, à sentir et à apprécier la présence de Dieu qui demeure avec et en nous
  • Le Bloc E a consisté dans la grâce de la gestion, autrement dit la grâce d’entrer plus profondément dans notre identité et un appel quant à notre manière d’agir à l’avenir. Cela nous a conduit à l’appel final du
  • Bloc F, le choix d’une équipe dirigeante chargée de traduire dans les faits le parcours qui est le nôtre.

À Nairobi, ont été élus membres du Conseil Exécutif :

Présidente Daniela Frank (Allemagne)
Vice-président José Reyes (Chili)
Secrétaire Leah Michaud (Canada)
Conseillers Levi Matseshe (Kenya)

Chris Micallef (Malte)

Lois Campbell (Etats-Unis)

Rita El Ramy (Liban)

Par ailleurs, sont également membres de l’ExCo, les personnes suivantes :

Assistant ecclésiastique Peter-Hans Kolvenbach s.j.
Vice-assistant ecclésiastique Fernando Salas s.j.
Secrétaire Exécutif Guy Maginzi

Guy Maginzi, originaire de Lubumbashi, en République Démocratique du Congo, vit actuellement à Montréal, au Canada et prendra le relais de Gilles et Leah Michaud qui retourneront dans leur pays d’origine au début octobre. Qu’ils soient ici chaleureusement remerciés pour tout ce qu’ils ont apporté à la communauté mondiale par leur sens profond du service au cours des cinq dernières années, depuis Itaici.

Paul Vaz s.j. a terminé sa dernière intervention avec ces mots : « Au travail ! Le Seigneur nous appelle ! Alors, retroussons-nous les manches et mettons en œuvre les grâces reçues à Nairobi. Dès les numéros de Projets publiés à l’occasion de la préparation de l’Assemblée de Nairobi, nous vous invitions à poursuivre le travail de vos équipes de préparation en les transformant « en équipes de mise en œuvre » afin de soutenir votre communauté nationale dans ce processus s’appuyant sur le document final de notre Assemblée, que vous trouveriez ci-après.

Le prochain SUPPLEMENT de Progressio vous proposera une documentation complète des actes de l’Assemblée de Nairobi, alors que le prochain numéro ordinaire du Progressio vous offrira de partager les expériences vécues par les délégués des divers continent. Merci de ne pas vous priver d’user et d’abuser de tous ces supports pour « saisir l’Esprit » de Nairobi - l’Esprit qui veut nous conduire à devenir davantage et à agir comme un corps apostolique laïc partageant la responsabilité de la mission en Eglise et dans le monde.

L’ExCo nouvellement élu tiendra sa première réunion de travail à la fin février 2004, à Rome. Merci de nous soutenir dans vos prières, afin que nous pussions remplir le mandat que nous confie la communauté mondiale !

En union avec vous dans le Seigneur

Daniela Frank et José Reyes
Pour l’ExCo de la CVX Mondiale


Recommandations de l’Assemblée Générale de Nairobi 2003 à la Communauté de Vie Chrétienne

« Envoyés par le Christ, membres d’un seul corps »

Préambule

Nous, les délégués à l’Assemblée Générale de la Communauté de Vie Chrétienne Mondiale réunis ici à Nairobi au Kenya en août 2003, nous sommes sentis confirmés dans notre appel à devenir un Corps Apostolique de laïcs dans l’Eglise. Nous reconnaissons les différentes étapes de notre expérience CVX au sein de nos communautés riches et variées. C’est à l’intérieur même de cette diversité en tant que Communauté Mondiale que nous choisissons de cheminer ensemble en nous soutenant les uns les autres dans nos faiblesses et en faisant appel à nos forces mutuelles.

Nous rendons grâce pour la présence du Seigneur tout au long de notre cheminement. Tandis que nous avançons sur ce chemin qui nous conduit à devenir un Corps Apostolique, nous nous rendons compte, avec humilité, de notre dépendance totale envers Dieu et de notre besoin tant personnel que collectif d’une continuelle conversion dans le Seigneur.

Bien que les structures et les processus actuellement en place dans notre Communauté aient été importants pour notre vie et notre cheminement, nous sommes conscients qu’ils doivent être adaptés afin de mieux répondre à notre appel à devenir davantage un Corps Apostolique. Tout changement doit respecter les diverses étapes de croissance que nos Communautés Nationales sont en train de vivre.

Dans ce document que nous adressons à nos responsables mondiaux et nationaux ainsi qu’à la CVX Mondiale dans son ensemble, nous souhaitons rendre compte du travail accompli et du chemin parcouru lors de cette Assemblée.

Nous avons identifié qu’une formation solide et une gouvernance responsable à tous les niveaux de notre Communauté Mondiale sont des critères essentiels pour devenir davantage un Corps Apostolique.

A propos de la formation

L’Assemblée Générale rappelle aux Communautés Nationales et à l’ExCo Mondial de la CVX leur responsabilité pour :

  1. encourager et soutenir tous les membres afin qu’ils s’engagent dans la dynamique des Exercices Spirituels de Saint Ignace ;
  2. témoigner et transmettre le style de vie de la CVX comme étant une expression laïque de vie selon les Exercices Spirituels ;
  3. employer les moyens qui sont à la disposition de la CVX tels que “Le Charisme CVX”(Supplément de Progressio N.56, Décembre 2001) dans la mise à jour ou la mise en oeuvre de ses programmes de formation ;
  4. approfondir la compréhension de la seconde partie de “Notre Charisme CVX” (Supplément de Progressio N.45-46, Décembre 1996) ;
  5. intégrer aux programmes de formation la dimension de Corps Apostolique de laïcs à tous les niveaux.

A propos de la gouvernance

Notre Communauté continue à avoir besoin de responsables qui aident les Communautés tout au long du processus qui consiste à discerner, envoyer, soutenir et évaluer notre mission personnelle et communautaire. Voici les qualités que nous recherchons dans ces personnes :

  • des qualités de gouvernance tant à titre individuel que pour le travail en équipe ;
  • une croissance spirituelle enracinée dans les Exercices Spirituels ;
  • une conscience claire de leurs talents et limites en tant qu’êtres humains ;
  • la volonté et la capacité à travailler en collaboration.

Ces points impliquent que les personnes choisies pour remplir ces rôles s’engagent à « ordonner leur vie » (Exercices Spirituels n°21) afin d’offrir toute la disponibilité requise pour la Communauté quel que soit le niveau auquel elles sont appelées à servir.

Le cheminement de la CVX vers un Corps Apostolique requiert la définition de priorités claires de la part de l’ExCo mondial ainsi que la mise en place de structures pour soutenir la Communauté Mondiale à tous les niveaux.

Notre dimension mondiale

L’ExCo mondial

1. Nous demandons que l’ExCo mondial continue à assumer avec justesse son rôle de gouvernance au service de notre Corps Apostolique.

  • a. Il est important que l’ ExCo mondial ait des contacts réguliers avec les ExCos nationaux et leur offre soutien et conseil dans leurs discernements suivant les décisions de l’Assemblée.
  • b. Pour faciliter les contacts avec les ExCo Nationaux nous invitons chaque membre de l’ExCo mondial à servir de lien avec une région (ExCo-link) de préférence celle dans laquelle il vit.
  • c. Pour assumer pleinement son rôle, l’ExCo mondial sera non seulement disponible à la CVX mondiale mais sera aussi en contact régulier avec la hiérarchie de l’Eglise ainsi qu’avec les mouvements, les organisations et les congrégations en particulier ceux de Spiritualité Ignatienne.
  • d. Comme il est dit dans l’annexe de ce document, qui a pour titre : “Collaboration CVX-Compagnie de Jésus” l’ExCo mondial cherchera à approfondir notre relation avec la Compagnie de Jésus et accroître notre collaboration avec elle.

Le fonctionnement de la CVX mondiale

2. Le Secrétariat de la CVX rend un service important à toute la communauté. Les membres de l’ExCo mondial (dont le Secrétaire Exécutif fait partie) clarifieront et reformuleront les rôles et responsabilités du Secrétaire Exécutif. Ils veilleront à lui assurer une juste rétribution qui lui permette de vivre décemment à Rome.

Vers l’expérience d’une communauté mondiale plus « une »

3. L’ExCo mondial demande un bref rapport annuel à chaque ExCo national sur la situation de sa Communauté. Un bref résumé de toutes ces informations accompagné d’un rapport du travail de l’ExCo mondial sera renvoyé à toutes les Communautés Nationales.

4. L’ExCo mondial encourage et aide les communautés nationales à se jumeler avec des communautés dans d’autres régions pour développer et intensifier l’expérience d’une Communauté Mondiale.

Identité et formation

5. L’ExCo mondial recommande à la CVX de mieux connaître et de mettre en pratique de manière plus approfondie “Le Charisme CVX” (Supplément de Progressio - décembre 2001) comme étant l’un des moyens les plus appropriés pour développer et renforcer notre identité.

6. L’ExCo mondial recommande d’utiliser la deuxième partie de la version initiale de “Notre Charisme CVX” (Supplément de Progressio - décembre 1996). C’est un outil important pour définir des lignes directrices communes pour les plans de formation nationaux. Il encourage aussi les Communautés Nationales à évaluer et à actualiser ce document, puis à envoyer les résultats de leur travail à l’ExCo mondial pour être présenté lors de la prochaine Assemblée Mondiale.

La responsabilité sociale de la CVX

7. L’ExCo mondial soutiendra les initiatives prises publiquement en faveur de la responsabilité sociale afin de promouvoir la justice sociale. Le statut d’ONG de la CVX aux Nations Unies est un moyen important pour ce travail. Ces initiatives permettront d’améliorer la visibilité publique de la CVX.

La présence régionale

Les Communautés Nationales, en relation soutenue les unes avec les autres dans leur région expriment le désir d’intensifier leurs relations en particulier par l’entraide et la mise en place de réponses communes à des besoins particuliers d’organisation. Cette coopération régionale aidera les Communautés Nationales à grandir dans leur appartenance à une Communauté mondiale et à avancer vers un Corps Apostolique en mission. L’organisation pratique de ces mises en relation est laissée à chaque région. Cependant, elle devrait comprendre au minimum :

  • un moyen de communication et de coopération entre les Communautés Nationales.
  • un moyen de communication avec l’ExCo mondial.
  • un moyen de communication entre les Assistants ecclésiastiques nationaux et le Vice-Assistant mondial.

Ces relations peuvent aboutir, progressivement, à la mise en place d’équipes régionales qui aideraient aussi bien les ExCo nationaux que l’ ExCo mondial. Les Communautés Nationales sont encouragées à discerner, expérimenter et évaluer soigneusement cette procédure de collaboration régionale.

Notre dimension nationale

  1. Pour atteindre la dimension de Corps Apostolique, tous les membres ont besoin d’une formation qui les engage à participer activement à la vie de la Communauté et du monde. Chaque ExCo national peut faciliter cela en mettant en place une commission de formation ou en coopérant avec d’autres communautés pour mettre en place un plan de formation adapté à leur réalité. Un tel plan serait un instrument précieux qui pourrait porter du fruit pour les accompagnateurs de groupe.
  2. Les rencontres des communautés locales doivent permettre à chacun en Communauté de discerner, d’être envoyé, d’être soutenu et d’évaluer sa mission, ce qui fera grandir la responsabilité partagée, clé de voûte de la Communauté Apostolique.
  3. Les ExCos nationaux sont appelés à promouvoir et à développer les projets apostoliques de la CVX ainsi discernés en communauté.
  4. A toutes les étapes du développement des personnes et de la Communauté locale, la formation doit les préparer à grandir comme membres actifs de la Communauté Apostolique Mondiale, selon les Exercices Spirituels et la manière de vivre de la CVX.
  5. L’ExCo National pourra recevoir un soutien important en étant en lien avec les Communautés des pays voisins ou de même langue. Cela permettra des projets de collaboration pour des services communs et la préparation de plans de formation.
  6. Nous souhaitons rappeler que la co-responsabilité dans le domaine financier constitue un signe de maturité de l’engagement pris dans la Communauté et par la Communauté qui ne peut offrir que ce que ses membres ont financé. Nous suggérons que ce sujet soit régulièrement inclus dans le discernement des Communautés locales.
  7. Il est bénéfique pour chaque Communauté Nationale d’être en lien régulier avec le Secrétariat Mondial. Cela permet d’améliorer la communication entre les différents membres du Corps Apostolique.
  8. En vue de mieux servir la mission de l’Eglise, l’ExCo national veille à établir des relations stables avec la hiérarchie ainsi qu’avec les congrégations, les organisations et les mouvements de l’Église locale spécialement ceux avec qui nous partageons la Spiritualité Ignatienne.
  9. Pour permettre une collaboration croissante avec la Compagnie de Jésus, nous suggérons qu’il y ait des contacts plus réguliers entre les membres de l’ExCo national et le Provincial des Jésuites et sa Consulte. Cela facilitera la mise en place de programmes de formation et de projets apostoliques partagés.
  10. L’ExCo national soutiendra les initiatives qui visent à une prise de parole responsable dans la société y voyant un moyen efficace pour promouvoir la justice sociale.

En conclusion, nous, membres de l’Assemblée Mondiale de la Communauté de Vie Chrétienne, souhaitons que ces recommandations puissent être un sujet d’inspiration pour les membres de la CVX, les communautés locales, les responsables nationaux et mondiaux, afin qu’ils découvrent plus en profondeur la volonté de Dieu dans l’amour et l’humilité à la suite du Christ. Nous croyons qu’avec la grâce de Dieu tout au long de ce cheminement nous pourrons ainsi devenir davantage d’une Communauté Apostolique de laïcs.

Annexe

Collaboration CVX - Compagnie de Jésus

Nous, membres de l’Assemblée Générale de la Communauté Vie Chrétienne (CVX), rassemblés en Août 2003, à Nairobi, au Kenya, souhaitons répondre à une demande faite en de multiples occasions par des autorités de la Compagnie de Jésus (SJ) à différents niveaux et par certains Jésuites individuellement : “Qu’est-ce que la CVX attend des Jésuites et de la Compagnie de Jésus ?”

Tout d’abord, nous voulons exprimer notre reconnaissance pour tous les dons reçus des Jésuites qui travaillent étroitement avec les CVX au cours des nombreuses années de notre cheminement. Nous sommes reconnaissants pour le don de la spiritualité ignatienne que vous, Jésuites, avez généreusement partagé avec nous en suivant l’exemple d’Ignace. Nous reconnaissons l’importance de la présence des Jésuites et leur leadership pendant la redécouverte de l’expression laïque de la spiritualité ignatienne, au moment où nous faisions le passage des Congrégations Mariales vers la CVX. Ce travail de soutien et de formation a rendu possible la mise en place et le renforcement de la CVX dans de nombreux pays.

Ce travail se poursuit aujourd’hui tandis que la CVX grandit pour devenir un Corps Apostolique. La CVX ne serait pas ce qu’elle est aujourd’hui sans l’aide et la collaboration des Jésuites. Nous voulons continuer et approfondir cette relation jusqu’à ce qu’elle parvienne à une pleine maturité en vue de la collaboration de deux Corps Apostoliques au service de la mission de l’Église.

Dans les endroits où la CVX n’est pas encore présente, nous souhaitons que les Jésuites apportent leur soutien au lancement des communautés débutantes.

Dans les régions où la CVX en est encore à son premier stade de développement, nous souhaitons le maintien de votre présence servant de catalyseurs dans le processus de formation de nouvelles communautés, en collaboration avec nos membres laïcs. Cela comporterait :

  • la disponibilité d’un Assistant Ecclésiastique ouvert à l’orientation et à l’esprit de la Communauté Mondiale ;
  • l’introduction aux Exercices Spirituels ;
  • le compagnonnage spirituel ;
  • l’accompagnement des groupes en vue de devenir des Communautés Apostoliques partageant la responsabilité de la mission ;
  • la formation de responsables laïcs pour assumer la responsabilité de Communautés adultes.

Dans les Communautés Nationales plus avancées dans leur croissance vers une Communauté Apostolique, là où le travail mentionné ci-dessus a porté ses fruits, les laïcs assument la responsabilité de la formation et du développement constant de la CVX. Là aussi nous aimerions que les Jésuites continuent ce type de coopération tout en cherchant de nouvelles pistes de collaboration.

  • Nous désirons le maintien de votre partenariat dans le travail de formation ;
  • Nous voulons développer des pistes de collaboration entre nos Corps Apostoliques respectifs, et être mutuellement ouverts au partage des oeuvres apostoliques ;
  • Nous proposons de promouvoir davantage les activités de chacun dans nos publications respectives ;
  • Nous voulons établir des relations institutionnelles plus stables entre les jésuites et la CVX (par exemple rencontres périodiques entre les ExCos nationaux et les Provinciaux et leur consulte ; recherche d’un consensus pour la nomination d’un Assistant Ecclésiastique ; élaboration, soutien et évaluation des oeuvres apostoliques communes, etc.) ;
  • Nous souhaitons une relation permettant un discernement apostolique partagé capable d’élargir les champs de la mission apostolique commune, y compris dans des domaines tels que la spiritualité, l’action sociale, la famille, la jeunesse, l’engagement politique et professionnel, etc. ;
  • Nous souhaitons le soutien des Jésuites pour approfondir la compréhension et les enjeux de la vocation laïque dans l’Église ;
  • Nous souhaitons une relation qui respecte et valorise les différences de nos vocations. Cela aidera à la fois la CVX et les Jésuites à soutenir ensemble le discernement des vocations, notamment chez les jeunes.

Dans la ligne d’une amélioration et d’un approfondissement de notre relation et de notre collaboration, nous invitons les Jésuites, notamment ceux en formation, à participer à la vie de la CVX par :

  • les sessions et séminaires de formation ;
  • les rassemblements nationaux et régionaux ;
  • la participation régulière à la vie des Communautés locales ;
  • un engagement conjoint dans les oeuvres apostoliques ;
  • les Exercices spirituels donnés en collaboration avec des membres CVX ;
  • la connaissance des documents de base de la CVX.

Pour soutenir le travail du Vice-Assistant Ecclésiastique mondial et des Assistants Ecclésiastiques nationaux, nous suggérons respectueusement la mise en place de structures pour une meilleure communication et pour un soutien mutuel aux niveaux régionaux adéquats (par exemple un « Eurogroupe » à l’intérieur de la Conférence des Provinciaux Européens).

En conclusion, il nous semble très important de clarifier le rôle de l’Assistant Ecclésiastique dans la CVX. Cela devrait être mis en œuvre par la CVX en collaboration avec les Jésuites, et plus particulièrement les Assistants Ecclésiastiques actuels. Cela a été demandé avec insistance à la fois par les Jésuites et la CVX, et cela soutiendra le travail et l’évaluation de l’Assistant Ecclésiastique dans la durée.

AMDG

septembre 2003