Projets 163 Journée Mondiale de la CVX en 2016 : Un espace de respiration

Chers Frères et Sœurs en CVX,

Que la paix soit avec vous !

Deux mille quinze était une année chargée pour l’Eglise. Nous ne nous lassons pas d’être témoins du Pape François qui a présenté à l’humanité son Encyclique « Laudato Si ». Nous avons vu la conclusion du Synode sur la Famille. Vatican II a eu 50 ans ! (de même la CVX en 2017, puisque son renouvellement suit la conclusion du Concile !) Ensuite, une année jubilaire de la Miséricorde a été inaugurée.

Où que nous regardions, il semble y avoir un stimulus qui nous exhorte et nous pousse à agir. De plus en plus, en tant que CVX, nous nous retrouverons souvent au milieu de ces zones. Peut-être que les frontières sont vraiment ainsi. Peut-être les frontières sont les dimensions de notre monde et de nos vies, où les différents visages du Christ doivent être confrontés. Là où la grâce et les régions grises se rencontrent. Là où la sagesse émerge. Là où les murs sont doux et là où l’Eglise Universelle est constamment en train de naître.

C’est dans cette optique que viennent les invitations de ce 163ème numéro de Projets. Cette lettre n’est pas un cri de ralliement pour plus d’activisme, ni une demande pour plus d’action. Pourtant, étant donné que nous sommes pris dans un sens apostolique individuel ou collectif, nous trouvons qu’il est important de lui consacrer un temps d’examen. C’est une invitation à entrer de nouveau dans un sanctuaire – un espace de respiration. Laissons cet espace ressembler au moment de notre histoire où tout s’est arrêté – cet instant avant la recréation qui devait être notre salut : le fiat de Marie notre Mère. Nous vous invitons à nous rejoindre et à trouver une pause, inspirer, puis expirer, en goûtant à ce moment marial de notre histoire.

L’identification des quatre frontières durant l’Assemblée au Liban n’était pas le début de nos penchants apostoliques dans la CVX. Avant cela, les communautés étaient déjà engagées dans ces frontières. En remontant plus loin dans notre histoire, nous remarquons qu’avec chaque Assemblée Mondiale, nous avons été plus profondément modelés dans le mystère d’être un corps apostolique de laïcs. Cependant, c’est lors de notre Assemblée Mondiale en 2013 que nous avons été plus explicites à propos de notre implication dans ces périphéries. C’était un appel intimement lié au fait de fleurir notre vie et notre vocation dans ces frontières, comme une incarnation de notre mission de CVX.

Comme ExCo Mondial, nous avons reçu certaines de vos histoires : des histoires d’espérance, ou de désespoir ; de zèle apostolique et de hâte apostolique ; d’hésitations et d’immersions ; de mouvement. Nous vous invitons à ce stade à un moment de pause.

Mais pourquoi, et dans quel but ? Eh bien, imaginez-vous sur un chemin avec votre communauté. C’était une longue route et vous aviez hâte d’arriver là où vous alliez. Il y avait de l’exigence. Mais votre corps limité est lié à des jambes limitées. La marche s’arrête au péage. Imaginez le monde altéré avant l’Incarnation – désireux de miséricorde, et la liberté engendrée du repos.

Trouver une pause

Que cela soit le signe d’une attention plus profonde, au milieu de notre activité apostolique. Il convient de rappeler que dans ce contexte, la ‘cura personalis’ nécessiterait que nous prêtions attention directement à nos communautés, même avant de recevoir notre aide. Etant donné que nous nous accompagnons les uns les autres dans la mission, notre manière de procéder de DESE reflète notre ‘cura personalis ’, tout comme un accompagnateur des Exercices Spirituels aide le retraitant à être disposé à donner une réponse libre à l’amour de Dieu, tout en faisant face à notre réalité socio-planétaire. Dans un monde en mutation rapide, l’implication dans l’action, sans repos, peut mener à un vide. Reposez-vous donc, surtout si la mission risque de vous écraser. Reposez-vous, et reposez-vous ensemble.

La pause apostolique (si elle existe vraiment), nous permet de tirer un élément important de notre manière de procéder : l’évaluation. Les résultats sont importants parce que c’est l’un des moyens qui nous permet de voir la réalité concrètement (par exemple 1,5°C, 4% du PIB affecté à l’éducation, 100 bateaux pour la réhabilitation des communautés côtières ). Il est important d’être capable de reconnaître des résultats mesurables et de les communiquer à d’autres. Ceci est une étape initiale et indispensable, mais pas la dernière. Dans notre évaluation, nous demandons la grâce de voir comment le Christ est présent dans notre entreprise apostolique, une étape toujours mystérieuse au-delà de la reconnaissance dans le monde après la résurrection .

Inspirer

Souvent, nous ne prêtons pas attention à la respiration. Et pourtant, la respiration est essentielle à l’existence humaine ! Nos prières commencent en général par cette prise de conscience : que nous sommes en train de respirer, que nous sommes vivants. Ceci est un stimulus immédiat de gratitude. Le moment qui suit le « oui » de Marie est un moment d’accueil de la vie. Ce fut un moment imperceptible, bien qu’il fût le moment de l’Incarnation.

Au niveau d’une communauté mondiale, que ce moment soit aussi un moment de goûter à la vie, alors que nous célébrons la journée mondiale de la CVX, à mi-chemin entre deux Assemblées Mondiales.

Nous chérissons ce qui donne vie à notre corps apostolique : notre identité de laïcs ignatiens. Ceci est notre charisme qui nous a conduits jusqu’aux frontières. Et c’est notre charisme que nous apportons aux périphéries. En y étant fidèle, et en contact avec cette source, nous survivrons intacts aux frontières. Ce n’est jamais une pure activité, ni une pure action. Il s’agit toujours de répondre à un appel. Dans la nécessité de l’urgence et de la précipitation, nous espérons ne pas oublier nos sources de vie : les Exercices Spirituels, l’Examen quotidien, et la Communauté qui nous soutient.

La formation continue d’être le domaine clé sur lequel chaque communauté met l’accent, car elle constitue le noyau de l’identité ignatienne qui nous pousse à vivre en tant que communautés en mission. Même depuis l’Assemblée au Liban, certains délégués ont exprimé le désir de partager une partie de leur matériel de formation, tandis que d’autres ont manifesté le besoin de recevoir un tel matériel. Etant donné que nous sommes une seule Communauté Mondiale, ce matériel de formation ne peut qu’avoir un plus grand impact s’il est partagé – ceci est une invitation permanente aussi, puisque nous partageons ce qui nous donne vie et croissance .

Expirer

Il y a un moment dans la respiration où nos poumons se remplissent d’air, et cette alimentation est diffusée à travers notre corps. Elle le remplit d’énergie, de force, de renouvellement. Dans le récit de l’Annonciation, Marie a posé une question brève : « Comment cela va-t-il se faire puisque je ne connais pas d’homme ? » (Luc 1,34).


Mais même avec l’assurance que « … rien n’est impossible à Dieu » (Luc 1,37), c’est finalement la foi, cette plénitude de grâce, qui la propulse. De même avec nous, en CVX. C’est un moment que nous ne pouvons pas tenir longtemps – nous avons besoin de souffler le tout dehors – d’expirer !

Ces derniers mois dans l’ExCo, nous avons eu nos propres luttes – avec le besoin de l’accomplissement et de l’action, avec des efforts pour plus de clarté et la poursuite du but. Dans la limite de nos capacités, nous avons essayé de sentir les mouvements dans les différentes communautés qui constituent notre corps apostolique. En même temps, nous nous demandons comment la CVX est appelée à se déplacer au-delà de ses premières 50 années de renouvellement (que nous allons célébrer en 2017 !). Nous avons établi des commissions, parce que le mandat reçu de l’assemblée du Liban est un défi. Lentement aussi, nous avons reçu des réponses à l’enquête sur les frontières. Cependant, nous sentons le besoin de plus de connexion, et de plus de partage entre les membres des communautés.

Lorsque nous avons été attirés par l’image de la fleur/moulinet à vent (pour représenter le mandat de l’ExCo ainsi que les priorités de notre communauté mondiale), nous avons fait l’exercice de faire tourner les pétales en soufflant dessus (à l’avant, sur les côtés, doucement, fortement). C’était fatigant, nous avons perdu notre souffle. Dehors, après notre rencontre avec le Père Adolfo Nicolas, notre Assistant Ecclésiastique Mondial, nous avons découvert comment le faire tourner. Nous avons vu notre AE jouer avec le moulinet à vent, et avec le moindre effort, il l’a tenu contre le vent. Et il a tourné, avec toutes ses couleurs, l’une dans l’autre. C’était un seul corps en un seul mouvement ! Et combien cela a apporté en nous la vie enfantine !

C’était un rappel de laisser Dieu tenir la barre. Nos efforts n’ont de sens que s’ils sont placés en face du souffle de l’Esprit. Comme Marie, il s’agit d’une invitation qui ne peut être laissée sans réponse. Tout simplement, nous ne pouvons pas retenir ce souffle de vie ! Comme Marie, notre mère, nous nous écrions : « Que tout m’advienne selon ta parole » (Luc 1,38).

La Journée Mondiale de la CVX en 2016 est un point médiateur entre les Assemblées Mondiales et la veille de la 50ème année de notre renouvellement. Nous avons partagé avec vous maintenant ce que nous partageons entre nous : une invitation à créer un espace de respiration, une invitation à nous reconnecter au rythme de l’Esprit, une invitation à plus de foi et d’espérance.

Nous vous encourageons à réfléchir dans les prochains mois au sens de Projets 163. Trouver une pause – bénéficier d’un vrai repos et prendre soin des communautés, et consacrer du temps au denier E du DESE. Inspirer – goûter, chérir notre identité de laïque ignatienne ; renouveler l’accent mis sur notre formation de CVX. Expirer – permettre à l’Esprit de nous guider, renouveler notre propre fiat, et par les fruits de ce soulagement et de ce repos, projetons-nous ensemble dans le futur avec joie !

Unis dans la mission,

Alwin, Josephine et Mauricio
Avec le Conseil Exécutif Mondial de la CVX

décembre 2015
Original en anglais

Un joyeux PostScript

Prenons ce moment pour exprimer notre profonde gratitude et notre joie à la Compagnie de Jésus et à notre Assistant Ecclésiatique, le Père Nicolás, d’être compagnons dans la mission, particulièrement après la nomination officielle du Père Herminio Rico SJ comme Vice assistant ecclésiastique de la Communauté de Vie Chrétienne. Le Père Herminio entrera officiellement en fonctions au dernier trimestre de l’année 2016. Prions spécialement aussi durant les prochains mois et durant la journée mondiale de la CVX pour le Père Luke Rodrigues SJ qui nous a bénis par son accompagnement, et pour le Père Herminio. Dans ces mouvements, nous sentons aussi le souffle de l’Esprit :-D

Vous trouverez ci-joint le document en 3 versions (Française, Anglaise, Espagnole)

PDF 514.4 ko, 18 février 2016
PDF 517 ko, 18 février 2016
PDF 419.7 ko, 18 février 2016
Alwin MACALALAD -

Secrétaire exécutif désigné

Joséphine SHAMWANA -

Membre de l’équipe de Service Mondial CVX(Exco).

Maurizio LÓPEZ OROPEZA -

Président de l’ExCo mondial CVX depuis 2013

18 février 2016
Du même auteur: Du même auteur: Du même auteur: