Projets 160
LANGAGE DE LA SAGESSE

Chers frères et sœurs en CVX,

Considérant les thèmes mis en évidence lors de notre Assemblée Générale 2013 au Liban, l’ExCo mondial est ravi de vous faire part de l’état d’avancement de sa réflexion sur le Langage de la sagesse. Nous vous invitons tous à nous rejoindre dans ce processus, aux fins d’assurer la promotion de ce thème particulier auprès de vos communautés nationales et locales.

Les enjeux quand on évoque le Langage de la sagesse

La manière selon laquelle la CVX entend répondre à l’invitation d’aller aux frontières, au cœur même des réalités sociales, des contextes culturels et de la vie quotidienne en général, nous questionne en tant que Corps Laïque Ignatien : a) Quelles sont les spécificités de notre identité susceptibles de favoriser un dialogue fécond avec le monde d’aujourd’hui ? b) Lorsque nous évoluons aux frontières, quelles sont les attitudes à promouvoir qui reflètent effectivement l’identité des laïcs dans l’Eglise ? « Nous laïcs, qui sommes l’Eglise, nous devons être capables de reconnaître et de proclamer Jésus Christ et son Evangile non pas comme une liste d’interdits, d’interruptions, de diktats ou de constats marginaux, mais comme une parole de vie dans les situations concrètes, telles qu’elle sont vécues … l’image d’un bon Chrétien doit être moins stéréotypée et plus dynamique, capable de découvrir ce qu’il y a de bon dans les gens. »  [1]

A cet égard, lors de notre dernière Assemblée au Liban (2013), le R.P. Général Adolfo Nicolás SJ nous a invités à redécouvrir le Langage de la sagesse. [2] Il nous a exhortés à explorer les manières dont nous pourrions collaborer avec le monde contemporain en termes de sagesse. Il a mis en exergue que nous pouvons offrir la profondeur dont les sociétés ont besoin, grâce à la spiritualité ignatienne. La sagesse s’entend comme la découverte de l’action gracieuse de Dieu, non seulement au travers de ses œuvres plus évidentes de l’histoire, mais en tout, dans la vie ordinaire. Il s’agit de la manière de procéder de la Contemplation pour obtenir l’Amour (Ex. Sp. 230-237), afin de trouver Dieu en toutes choses (Liban 2013 – Document final, n°7).

Il existe une tendance assez répandue à considérer la vie spirituelle comme fuga mundi (fuite du monde), comme s’il était nécessaire de se retirer du monde pour se rapprocher de Dieu. En revanche, la spiritualité ignatienne, et tout spécialement la vocation des laïcs ignatiens, est enracinée dans la recherche de Dieu en toutes choses. Il s’agit d’une spiritualité incarnée dans le monde et elle n’est par conséquent nullement opposée au monde. Bien plus, elle est une invitation permanente à être attentif aux signes de la présence de Dieu dans la vie ordinaire et à distinguer ce qui nous rapproche de ce qui nous éloigne de sa volonté.

Dans cet esprit, pour nous, membres de la CVX, le Langage de la sagesse consiste à chercher comment Dieu est à l’œuvre dans notre réalité de laïcs (notre vie quotidienne) en famille, au travail, dans la société qui est la nôtre, notre culture, etc. Qui plus est, le Langage de la sagesse n’est pas un second choix. Dans certaines circonstances, il s’agit tout simplement du langage adéquat si nous voulons chercher fidèlement Dieu en toutes choses, particulièrement aux frontières.

En bref, voici ce que nous entendons lorsque nous faisons allusion au Langage de la sagesse  :

o Il se pourrait bien que le Langage de la sagesse ne soit pas un « langage » mais une attitude, une disposition, une approche
o La sagesse apporte la profondeur et fait contrepoids aux tendances superficielles de notre époque
o La spiritualité ignatienne nous permet de distinguer ce qui est superficiel de ce qui est profond
o Le cœur de l’expérience de la spiritualité ignatienne et des exercices peut offrir des clés pour la sagesse
o Le langage de la sagesse permet de s’adresser à ceux qui ne sont pas familiers de Dieu et d’apprécier leur joie de vivre
o Le langage de la sagesse est une invitation pour toute la famille ignatienne de chercher Dieu vraiment en toutes choses
o Le langage de la sagesse exige une conversion de notre propre intelligence et non seulement la traduction de mots anciens

Qu’est-ce qu’implique le fait d’user du langage de la sagesse aux frontières de notre mission de laïcs ?

1. Vivre avec un esprit d’ouverture et le sens de l’émerveillement, attentif et réceptif à divers points de vue, en cultivant particulièrement un a priori favorable aux autres et aux réalités différentes.
2. Effectuer les choix adéquats et aider les autres à faire de même. Choisir ce qui est profond, durable et porteur de sens.
3. Recherche et travail intellectuel. Fournir un effort sérieux pour identifier les options susceptibles d’enrichir la vie dans une situation donnée. Etre capable de comprendre et d’utiliser le langage du discours non-religieux qui prévaut aux frontières.
4. Reconnaître la présence de Dieu dans les petites choses de la vie quotidienne et aider les autres à reconnaître eux aussi cette présence. On n’atteint pas forcément la profondeur grâce aux études académiques car « ce que tu as caché aux sages et aux savants, tu l’as révélé aux tout-petits » (Mt 11,25)
5. Rendre présente la compassion de Dieu dans les situations de vie. Donner la priorité à un message d’amour inconditionnel plutôt qu’aux normes et commandements, tout comme le fit Jésus, ce que le Pape François met en évidence aujourd’hui.
6. Refuser de se contenter de solutions simplistes. Ne pas se laisser enfermer dans des dilemmes sans issue. Espérer, croire que Dieu nous offre une solution et la possibilité d’une vie meilleure. Le mal n’a jamais le dernier mot. L’amour de Dieu est le dernier mot.
7. Valoriser la sagesse de l’humanité que nous avons reçue en héritage de nos parents, de nos cultures, de nos environnements et des expériences de la vie quotidienne, même cachées ou inconscientes.

Le langage de la sagesse, un processus

La présente réflexion sur le langage de la sagesse est le point de départ d’un processus que nous espérons déployer au cours des cinq prochaines années. C’est pourquoi nous encourageons la réflexion sur ce thème au sein de toutes nos communautés CVX, comme le signe particulier de notre identité de laïcs. Nous invitons nos membres à proposer une rencontre consacrée au langage de la sagesse. En annexe, vous trouverez un canevas pour une réunion de communauté locale.

Si vous avez des idées, des suggestions ou des questions, n’hésitez pas à nous contacter à l’adresse suivante : http://wisdomlanguage cvx-clc.net

Qu’on l’invoque ou non, Dieu sera présent,

Denis DOBBELSTEIN, Consulteur
Alwin MACALALAD, Secrétaire Exécutif désigné
Sofia MONTANEZ
Groupe de travail sur le Langage de la sagesse au sein de l’ExCo

ANNEXE : Canevas pour une rencontre de communauté locale consacrée au Langage de la sagesse

Nous suggérons que la personne qui animera la rencontre lise Projets 160 consacré au Langage de la sagesse (les enjeux) de manière à pouvoir aider les participants à aller au cœur même de la démarche à laquelle la CVX est invitée.

Temps de prière :

Les membres sont assis en cercle, au centre duquel est placé la retranscription de la demande de grâce. Chacun et chacune est invité(e) à écrire sur un morceau de papier une dimension de sa vocation de laïc qui est concernée par la sagesse de Dieu (p.ex. travail, famille, etc).

Grâce à demander : « Seigneur, permets que nous reconnaissions ta Sagesse dans le brouillard de la vie quotidienne ».

Lecture : Elie rencontre Dieu sur le Mont Horeb

Le Seigneur dit : « Sors et tiens-toi sur la montagne devant le Seigneur, car il va passer. » À l’approche du Seigneur, il y eut un ouragan, si fort et si violent qu’il fendait les montagnes et brisait les rochers, mais le Seigneur n’était pas dans l’ouragan ; et après l’ouragan, il y eut un tremblement de terre, mais le Seigneur n’était pas dans le tremblement de terre ;
12 et après ce tremblement de terre, un feu, mais le Seigneur n’était pas dans ce feu ; et après ce feu, le murmure d’une brise légère.
13 Aussitôt qu’il l’entendit, Élie se couvrit le visage avec son manteau, il sortit et se tint à l’entrée de la caverne.
(1 Rois 19, 11:13)

Pour la réflexion : Comment faites-vous l’expérience de la Sagesse de Dieu dans votre vie quotidienne ? Quelle a été votre expérience de Dieu au cours de la semaine passée, au cœur même de l’agitation, du stress, de la fatigue et de la complexité de la vie de tous les jours ?

Pour le partage :

Par rapport au Langage de la sagesse : En quoi le fait de prêter attention à la présence de Dieu dans la vie ordinaire peut-il augmenter notre conscience du Langage de la sagesse ? / A partir de ce que j’ai entendu durant la réunion, où ai-je découvert des paroles de sagesse ?

A la fin de la rencontre, essayez de répondre aux questions suivantes en vue d’un partage avec la CVX mondiale (*) : En tant que laïc(s), comment est que je/nous communique(ons) la Sagesse de Dieu entre nous et avec les autres ? / Avons-nous pu identifier un outil qui pourrait aider nos membres à être plus attentifs au Langage de la sagesse dans la vie quotidienne ?

(*) Nous vous saurions gré de partager vos réponses avec la communauté mondiale. Pour ce faire, merci d’envoyer vos photos, réflexions, images, poèmes, etc à l’adresse suivante : mailto:wisdomlanguage cvx-clc.net. Les retours seront partagés principalement via Facebook (page de CVX-CLC) et, si possible, un supplément Progressio qui reprendra les propositions et les témoignages les plus pertinents.

Août 2014
Original : anglais

[1“L’Eglise des laïcs”, Jose Reyes, Progressio Supplément 59

[2Un langage de sagesse pour les frontières – Progressio, Supplément 70, XVI Assemblée mondiale de la CVX au Liban, 2013 (pp. 88-97)

Alwin MACALALAD -

Secrétaire exécutif désigné

Denis DOBBELSTEIN -

membre de l’Exco mondial depuis l’assemblée mondiale Liban 2013

Sofia MONTANEZ
1er octobre 2014
Du même auteur: Du même auteur: Du même auteur: