Document final de la 17e Assemblée Mondiale de la Communauté de Vie Chrétienne - Buenos Aires, Argentine 2018
CVX, Un Don pour l’Eglise et le Monde ‘Combien de pains avez-vous ?... Allez voir’ (Mc. 6, 38)

Nous avons cheminé ensemble, animés par le désir de vivre notre Charisme CVX de manière plus profonde et intégrée dans le monde d’aujourd’hui, tandis que le Seigneur nous a appelés à APPROFONDIR, PARTAGER et SORTIR.

1. Nous avons voyagé jusqu’au “bout de la terre”, à Buenos Aires, à la recherche de l’esprit et du zèle missionnaires qui ont transformé le Pape François et animé notre Eglise. Notre voyage nous a conduits à suivre les traces de Bergoglio, jusqu’au Colégio Maximo de San José, là où sa vision pastorale a été conçue et développée initialement parmi la population et les paroisses du Barrio de San Miguel.
2. Nous avons également été amenés à faire une expérience de l’Eglise en Amérique Latine, qui offre un modèle d’évangélisation dans notre monde toujours plus sécularisé, en considérant les possibilités pour libérer les personnes en vue du choix du Christ. Nous avons vu l’Esprit à l’œuvre, quand il renouvelle, dynamise et envoie les laïcs.

3. Nous nous sommes réunis en tant que Communauté Mondiale unique. Nous désirions accroitre notre gratitude pour le don que constituent notre communauté et notre style de vie, approfondir notre part de responsabilité pour permettre au Seigneur de multiplier les pains que nous avons reçus, et augmenter notre impact dans le monde. Nous avons découvert la signification apostolique de notre manière de procéder en tant que communauté de laïcs ignatiens, ainsi que les talents que nous pouvons offrir à un monde qui soupire et souffre les douleurs de l’enfantement [1] en quête de spiritualité et de transcendance.

NOUS PREPARANT POUR L’ASSEMBLEE

4. [Trois réalités contextuelles] Notre Assemblée a été convoquée dans le contexte de ces trois réalités : le 50è anniversaire du renouvellement qui a généré la CVX, une papauté qui renouvelle l’Eglise et l’appel réitéré adressé aux laïcs dans notre monde aujourd’hui. [2] Ces réalités contextuelles ont révélé un « Kairos », au cœur duquel nous pourrions réfléchir plus profondément en tant que corps apostolique ignatien de laïcs, par le biais des pains que nous sommes invités à offrir à la multiplication.

5. [Histoire de la Mission et de l’Identité] Nous avons rejoint l’Assemblée en étant conscients de notre histoire de mission et de nos priorités. L’Assemblée précédente de 2013 au Liban avait clarifié nos orientations pour l’action aux quatre frontières discernées, à savoir la famille, la globalisation et la pauvreté, l’écologie et les jeunes. Le lien entre mission et identité avait déjà été mis en évidence en 2003 à Naïrobi, lorsque nous avons été confirmés dans notre vocation à être un corps apostolique ignatien de laïcs, dont le DESE (Discerner, Envoyer, Soutenir, Evaluer) est la manière de procéder.

6. [Signes des Temps] Nous avons cheminé au cœur d’une époque volatile et complexe dans l’histoire de notre monde, caractérisée par une polarisation croissante, un approfondissement de la crise écologique et une réticence à accueillir l’autre. Ces difficultés ont retardé l’arrivée de certains délégués, tandis qu’elles ont tout simplement empêché l’un d’entre eux de nous rejoindre. Notre monde fait souffrir nos cœurs, mais nous avons puisé de l’inspiration dans la Trinité contemplant le monde dans l’Incarnation, et aussi de la confiance en l’Esprit qui planait dans les ténèbres au-dessus des eaux du Chaos originel dont parle le Livre de la Genèse. Nous avons vu l’Esprit à l’œuvre tandis que la CVX en Syrie cheminait avec nous en prière et avec une affection fraternelle, alors même que ses délégués n’ont obtenu leur visa que peu avant la fin de l’Assemblée. Nous avons cherché à nous placer entre les mains de l’Esprit, pleins de confiance et d’espoir dans notre recherche de la voie d’avenir que nous apercevons seulement de manière diffuse. [3]

DEVENIR ASSEMBLEE

7. [L’accueil de nouvelles Communautés] Nous avons été accueillis chaleureusement et avec beaucoup de générosité par ARUPA, l’équipe hôte d’Argentine, d’Uruguay et du Paraguay. Leur accueil nous a permis d’entrer dans la joie de former une seule communauté mondiale. Nous-mêmes avons accueilli au sein de la Communauté Mondiale trois communautés nationales, de Lettonie, de l’Ile Maurice et du Vietnam, comme autant d’apports au don commun que la CVX offre au monde. 63 des 67 communautés incorporées ont participé à notre Assemblée, de même que 8 communautés invitées en tant qu’ « observateurs ». Au total, nous comptions 204 participants, en ce compris 51 Jésuites, ce qui reflète nos liens spirituels étroits et notre collaboration forte avec la Compagnie de Jésus. L’Assemblée a relevé que la réémergence de la CVX dans des sociétés hautement sécularisées comme aux Pays-Bas et en Suède, confirme que notre monde aspire à des expériences communautaires profondes, lesquelles offrent des occasions d’évangélisation.

8. [Message papal] L’Assemblée a reçu avec gratitude et puisé de l’inspiration dans le message surprise du Pape François. Il nous a rappelé que l’action de grâce humble pour les dons reçus nous mène à la responsabilité de sortir à la rencontre des autres. Au cœur de notre spiritualité se trouvent les deux dimensions de la contemplation et de l’action, « car nous pouvons seulement entrer dans le cœur de Dieu à travers les plaies de Christ, et que nous savons que le Christ est blessé dans les gens affamés, ceux qui n’ont pas reçu de formation, les laissés pour compte, les personnes âgées, les malades, les gens emprisonnés, en toute chair humaine vulnérable. » [4]

9. [Message du Dicastère] Le Cardinal Kevin Farrell, Préfet du Dicastère pour les Laïcs, la Famille et la Vie nous a adressé ses salutations avec des considérations extraites de l’Exhortation Apostolique Gaudete et Exsultate. Il nous a invités à reproduire dans nos propres vies les divers aspects de la vie terrestre de Jésus, de manière à ordonner toute notre vie pour la mission que nous avons reçue de Dieu. Son message faisait écho à l’indispensable lien entre identité et mission pour celui/celle qui désire suivre le Christ et incarner Dieu dans le monde aujourd’hui.

10. [Cheminer avec une Eglise missionnaire] Le Kairos dans notre Eglise nous appelle à être des disciples missionnaires pour le monde, au travers d’une rencontre avec Jésus qui nous ouvre à l’amour du Père. [5] Austen Ivereigh, l’un des biographes du Pape François, nous a partagé ce que signifie entrer dans l’esprit missionnaire : être Christ dans notre monde blessé, en aidant les personnes à se reconnecter avec la création et le monde en tant que créatures de Dieu ; faire l’expérience de la famille et de la communauté, qui sont les liens de confiance et d’amour inconditionnel qui construisent la résilience, la personnalité et l’estime de soi ; et aussi aider les personnes à trouver un sanctuaire. Ce cheminement nous invite à nous laisser guider par la réalité et le Saint-Esprit dans notre mission.

11. [Le Cheminement est l’Expérience] Nous avons fait une expérience concrète d’une Eglise missionnaire grâce à la rencontre avec des familles et des membres de la communauté paroissiale du Barrio de San Miguel. Nous avons eu l’occasion de partager nos vies les uns avec les autres. L’Assemblée a été touchée par la joie de l’accueil reçu et inspirée par l’esprit de générosité qui anime la vie de la communauté, en dépit des réalités difficiles qui nous ont elles aussi été partagées. Nous nous sommes rappelés que « le cheminement est l’expérience ».

12. [Histoire de Grâce] Maria Magdalena Palencia Gomez, de la CVX au Mexique, nous a entretenu de notre cheminement en tant que communauté apostolique de laïcs ignatiens, depuis l’appel adressé par Pie XII aux Congrégations Mariales en vue d’un processus de renouvellement, jusqu’à ce jour. Le récit qu’elle a fait de notre histoire nous a rappelé comment l’Esprit a été présent en tout temps avec nous, nous guidant patiemment et nous inspirant, tandis que Dieu a travaillé pour nous façonner et nous constituer en une communauté au service de son Royaume.

13. [Notre Nom en tant qu’Identité et MIssion] Au-delà de notre histoire de grâce, Magdalena nous a partagé également quelques épisodes clés et des réflexions qui nous ont rappelé notre identité de Communauté de Vie Chrétienne, que le P. Arrupe avait évoqué comme le nom conféré par le Seigneur à la CVX, nom qui contenait en lui-même la mission des communautés qui la composent. Il avait fait le lien avec la vocation d’Abraham, dont l’alliance et la mission ont été établies par l’attribution d’un nom par Dieu. Il nous fut ainsi rappelé que notre identité et notre mission sont un don confié par Dieu. Nous avons clarifié et répondu à cette grâce au fil du temps, naviguant sans cesse entre les invitations du bon esprit et les obstacles et divisions introduites par le mauvais esprit.

14. [Etre une Communauté de Discernement pour la Réconciliation] Notre Assistant Ecclésiastique Mondial, le Père Arturo Sosa, S.J., nous a invités à considérer notre identité de communauté de discernement comme un don pour développer un laïcat capable de discernement personnel et communautaire. Ce discernement peut être partagé avec l’Eglise et devenir un outil de sagesse pour l’action dans le monde. Former nos membres à la fois à la prière et au service généreux, facilitera le lien entre la réconciliation personnelle et notre capacité à devenir des agents de réconciliation.

15. [Magis ou vivre en tension permanente] Le Père Sosa a évoqué la tension qui naît lorsque nous approfondissons nos relations. Il a également fait référence au Magis comme étant l’expérience d’une tension permanente entre l’attraction simultanée vers Dieu et vers le monde. [6] Nous allons devoir habiter cette tension dans notre discernement communautaire, tout en étant très attentif à l’action du mauvais esprit, qui peut aisément transformer la tension en conflit.

16. [Partager pour faire Communauté] La tapisserie tissée par les diverses interventions nous a aidés à grandir dans un esprit commun et nous avons été re-dynamisés par rapport à l’importance d’être communauté. Nous nous sommes ouverts plus profondément au cadeau que constitue notre style de vie par le partage en petits groupes tout au long du processus de discernement de l’Assemblée. Nous avons été éveillés à la beauté du discernement commun en tant que corps apostolique ignatien discernant de laïcs.

DISCERNER EN TANT QUE CORPS APOSTOLIQUE

17. [Conversation spirituelle et Discernement apostolique] Les délégués furent invités à prendre part à un processus formel de discernement, inspiré des Exercices Spirituels, pratiquant la conversation spirituelle. Durant cinq jours, matin et après-midi, nous avons suivi une même séquence en trois étapes : prière personnelle, partage en petits groupes (en trois tours, ce qui nous permettait de nous laisser déplacer et de réagir à ce que nous avions entendu de la part des autres) et plénum. Tandis que la dynamique des Exercices Spirituels fournissait le cadre, la conversation spirituelle constitua un doux rappel de nos partages en petits groupes dans nos communautés d’origine. Le processus fut animé par une équipe ESDAC [7], qui fournissait des indications pour la prière et nous guidait de manière créative de manière à ce que chaque groupe offre ses propres lumières à toute l’Assemblée.

18. [La confiance d’Abraham en Dieu] Alors que l’Assemblée s’engageait dans un processus de discernement, la figure d’Abraham refit surface comme référence. Quand Dieu l’appelle, Abram voit non seulement son nom être transformé en Abraham, mais il est aussi mené par Dieu en dehors de sa zone de confort, sans connaître sa direction. La seule garantie d’Abraham, c’est sa foi en Dieu. Comme Abraham, nous avons entamé le processus rien qu’avec notre confiance en l’Esprit, Lui qui nous aide à trouver du sens au milieu du chaos. De la même manière que chacun(e) d’entre nous s’en remet à l’Esprit à chaque fois que nous entamons les Exercices Spirituels, l’Assemblée en tant que telle s’est sentie appelée à respecter le processus et à se fier à la direction de l’Esprit.

19. [Joies et Combats] Au fil du temps, nous avons commencé à réaliser que le processus de discernement communautaire est exigeant : il requiert patience et disponibilité du cœur. Nous avons continuellement rencontré des obstacles, des résistances et de la souffrance, mais nous avons réalisé que tout cela faisait partie intégrante du processus, qui devait être compris à la lumière de la Passion, la Mort et la Résurrection du Christ. Comme des pèlerins cheminant en territoires inconnus, nous nous sommes sentis appelés à partager humblement avec nos compagnons CVX notre propre expérience et les fruits que nous avions reçus :

a. Nous avons appris qu’il est difficile de grandir en indifférence. Au cours du processus de discernement, nous avons affronté diverses difficultés, soit en lien avec la manière de procéder, soit avec la question précise qui nous était adressée ; parfois, les consignes ne nous paraissaient pas suffisamment claires. Cela a provoqué de la frustration, un manque de sens ou encore de la désolation. Nous nous sommes rendus compte qu’il est douloureux de mettre de côté nos attachements et d’orienter plutôt nos cœurs vers le plus grand bien, qui émerge très doucement des partages en groupe. Dans ce processus, nous avons appris les uns des autres à être humbles et patients.

b. Nous avons fait l’expérience d’un sentiment croissant de connexion spirituelle intime entre nous, au fur et à mesure de l’approfondissement de nos partages, transcendant nos expériences personnelles, nos réalités locales et les difficultés liées à la langue utilisée. Même si nous étions parfois réticents au partage plus personnel, nous avons pu ouvrir progressivement nos cœurs aux autres ; nous avons ri et pleuré et rêvé ensemble. Au cours de ce processus, nous sommes devenus une communauté d’amis dans le Seigneur.

c. Nous nous sommes sentis libérés en reconnaissant nos fragilités et nos imperfections. A un moment donné, nous avons pris conscience du fait que, pour cheminer ensemble en vérité, nous serions amenés à considérer avec sincérité tout ce qui empêche l’Esprit de se répandre librement dans nos communautés. Nous avons relevé et contemplé les diverses paralysies qui inhibent notre vie commune, de manière à reconnaître que nos communautés peuvent facilement se refermer et se centrer sur elles-mêmes ; qu’elles peuvent être piégées dans une toile d’intérêts propres, en proie à la division et au conflit ; qu’il leur arrive de laisser mourir la passion pour l’annonce du Royaume et de perdre l’éclat qui attire les autres vers notre style de vie. Dans ce processus, nous avons appris combien la force de la vérité et de la réconciliation vécues en communauté peut être profondément libératrice.

d. Nous nous sommes déplacés de la peur et du doute vers l’union des cœurs et des esprits. Tandis que les jours s’écoulaient, en dépit des difficultés d’ajustement au processus et des accès occasionnels de désolation, nous avons commencé à ressentir ensemble une paix authentique. Tout au long de l’Assemblée, nous avons été soutenus par la prière de la communauté mondiale, qui était particulièrement sensible à certains moments difficiles. Le courant invisible mais puissant explosa finalement en gratitude profonde, consolation, joie, espérance et désir tendu vers l’avenir. Dans ce processus, nous avons brièvement goûté la Paix que seul le Ressuscité peut nous accorder.

e. Nous avons réalisé que nous pouvons prendre des décisions ensemble. Au fur et à mesure que chaque membre du petit groupe apprivoisait les autres, il s’avéra de plus en plus aisé d’identifier des points de convergence dans nos partages et de trouver des éléments de réponse communs aux questions soumises à notre discernement. Dans ce processus, nous avons appris à unir notre diversité dans un tout qui n’était pas simplement la somme des éléments.

20. [Le Trésor du Discernement communautaire] Globalement, les délégués à l’Assemblée ont fait l’expérience du discernement communautaire comme la manière d’approfondir notre vocation de corps apostolique ignatien de laïcs. Tandis que le Principe Général 8 nous invite à ne pas fixer de limite à notre vocation apostolique, le Principe Général 2 est très explicite quant à la nécessité de respecter « le caractère unique de chaque vocation personnelle (qui) nous rend capables d’être ouverts, libres et toujours disponibles à Dieu ». Le discernement communautaire priant en tours successifs permet à nos mouvements spirituels de converger progressivement au fil du processus. Ceci nous permet de grandir en confiance et en maitrise de nos décisions collectives. C’est un processus qui exige de l’humilité et de la persévérance car les résistances peuvent paraître difficiles à dépasser. Cependant, les fruits – des liens communautaires plus forts, une plus grande clarté quant à la voie à emprunter – sont trop précieux pour ne pas être récoltés. Nous nous sommes ouverts progressivement à la grâce qu’entraine le fait de cheminer ensemble. Nous avons réalisé que le processus même est une grâce – le cheminement est véritablement une partie de l’expérience.

FRUITS DE NOTRE DISCERNEMENT APOSTOLIQUE

21. [Ce que nous avons reçu] Nous sommes arrivés à Buenos Aires avec le désir de vivre notre Charisme CVX de manière plus profonde et plus intégrée dans le monde contemporain. Nous quittons l’Assemblée avec un profond sentiment de gratitude et de consolation pour un si grand don reçu. Nous avons ressenti de la tristesse pour nos paralysies. Nous avons offert une voie de profonde conversion intérieure. Lorsque nous nous sommes sentis réconciliés les uns avec les autres et aussi avec notre histoire, nos cœurs emplis d’une joie immense, nous sommes devenus de vrais amis dans le Seigneur, compagnons en chemin, re-dynamisés en vue de la mission. Nous nous sentons confirmés dans l’appel à être un corps apostolique ignatien de laïcs dans l’Eglise.

22. [Ce à quoi nous nous sentons appelés] Notre discernement évolutif nous a conduits à examiner cette question : « En tant que communauté CVX, nous sommes appelés aujourd’hui à … ? » Parmi les nombreuses réponses que nous avons offertes, trois fenêtres principales se sont ouvertes à nous :

i. Nous nous sentons appelés à APPROFONDIR notre identité, au travers d’une conversion intérieure qui nous permet d’être plus fidèles et plus soucieux de notre charisme dans toutes ses dimensions ;
ii. Nous nous sentons appelés à PARTAGER humblement avec les autres le don de la spiritualité ignatienne telle qu’incarnée dans notre vocation de laïcs. Nous considérons le Discernement, ainsi que les outils et méthodes ignatiens comme des dons précieux que nous ne pouvons garder pour nous-mêmes ;
iii. Nous nous sentons appelés à SORTIR pour servir ceux qui sont le plus dans le besoin et planter des semences de miséricorde, de joie et d’espérance dans le monde afin de suivre Jésus de plus près et de travailler avec Lui à l’édification du Royaume.

23. [Comment nous allons concrétiser notre vocation] Le processus de discernement communautaire qui a eu lieu à Buenos Aires nous a donné une nouvelle intelligence de la CVX en tant que corps apostolique ignatien de laïcs et nous a incités à assumer notre responsabilité financière de manière plus proactive. Quand il sera adopté dans nos communautés nationales, le processus de discernement communautaire peut s’avérer être un outil puissant pour améliorer la qualité de notre vocation apostolique au Royaume. Il peut également planter une semence qui nous aide à comprendre s’il existe bel et bien une manière de répondre à notre appel à la Mission qui soit spécifique – et prophétique – à notre vocation de laïcs. L’Assemblée recommande par conséquent que le Conseil Exécutif mondial étende, développe et fasse évoluer ce processus en vue d’une application aux différents niveaux de notre communauté mondiale. Nous en appelons également à nos communautés nationales, par l’intermédiaire de leurs délégués de retour de l’Assemblée, pour qu’elles partagent ces méthodes et les fruits du processus afin de favoriser une plus grande profondeur et une meilleure intégration de notre charisme dans la vie apostolique de nos communautés.

Document Final AM 2018 (Français)
Final document AM2018 (English)
Final document AM 2018 (spanish)
Schlussdokument Welttreffen 2018 (Deutsch)

[1Voir Romains 8, 22

[2Voir Projets 168 et la 4è lettre du Président. Voir aussi Evangelii Gaudium.

[3Voir 1 Cor. 13, 12

[4Lettre du Pape François à M. Mauricio Lopez Oropeza, Président de la Communauté de Vie Chrétienne Mondiale.

[5Austen Ivereigh, « L’option François : Evangéliser un Monde secoué. »

[6Voir Congrégation Générale 35 de la Compagnie de Jésus, Décret 2, § 8

[7Exercices Spirituels pour un Discernement Apostolique en Commun, http://www.esdac.net/

22 septembre 2018