Texte final de l’assemblée européenne Alicante 2009

Les délégués adressent à tous les membres CVX d’Europe les fruits de l’assemblée européenne qui s’est tenue à Alicante (Espagne) du 28 au 31 mai 2009

Chers frères et sœurs,

1. En tant que membres du Peuple de Dieu en route, nous nous rassemblons de temps en temps dans des lieux tels que Celje, Nairobi, Lille, Fatima et Alicante, afin de nous relier à nouveau avec la communauté mondiale, pour ressentir en profondeur l’amour du Christ qui nous unit, pour revisiter notre vocation, nos objectifs et notre mission, pour apprendre et nous encourager mutuellement.

2. En résonance avec l’ancienne tradition de l’Eglise, nous écrivons la présente lettre afin que chacun de vous puisse prendre part à l’expérience de cette assemblée, tout comme vous avez participé à la préparer (cf. CLC en Europe, Bulletin n° 49, mai 2009) et vous l’avez soutenue de vos prières.

3. Nous voici à Alicante à la Pentecôte, alors que l’Eglise tout entière fait mémoire de sa naissance comme communauté de foi, envoyée en mission sous la guidance de l’Esprit Saint. D’année en année, la signification de la Pentecôte grandit en nous, car la CVX approfondit la compréhension de son charisme et vit de façon plus intense l’appel à devenir un corps apostolique de laïcs qui est aussi mis au défi d’être prophétique. La Pentecôte est notre expérience vivante, elle nous inspire, nous provoque et nous affermit.

4. Nous avons commencé par partager les dons envoyés à l’Assemblée par chaque communauté nationale. Dans des paroles et des gestes, dans des documents, des objets et des expériences, nous avons reconnu le don plus important fait par Dieu à nos communautés. Les choses que vous avez choisies étaient à la fois utiles et belles, elles représentaient la modestie et la fécondité de nos communautés, ainsi que la promesse de bonnes choses encore à venir.

5. Les dons et les récits que nous avons partagés nous ont fait prendre conscience avec reconnaissance des nombreux signes d’espoir, de croissance et de renouveau au sein de nos communautés. Cela nous a également rappelé que certaines communautés, qu’elles soient récentes ou fort anciennes, demeurent fragiles, hésitantes quant à leur avenir, et qu’elles manquent peut-être du soutien d’autres qui sont en croissance, confiantes et pleines de talents.

6. Nous parlons souvent de la diversité qui existe au sein des CVX d’Europe, une diversité qui reflète l’histoire régionale et la réalité présente ; mais peut-être que nous n’apprécions pas pleinement tous les bienfaits d’une telle diversité : les occasions de faire des expériences, les défis de la solidarité et de la coordination, et les difficultés ou les malheurs qui sont souvent reléguées dans l’ombre par les réussites. Les nombreux facteurs d’excellence présents dans chaque communauté nationale en font un trésor lumineux ouvert aux autres. Nous invitons chaque communauté à réfléchir à la manière avec laquelle elle pourrait partager de telles richesses.

7. En résumé, nos partages, nos présentations et nos discussions montrent que la CVX en Europe s’implique largement dans une série croissante d’initiatives apostoliques, c’est un changement manifeste d’orientation depuis l’assemblée générale précédente à Lille en 2004. Dans l’ensemble des régions, la plupart des communautés nationales ont adopté les recommandations issues de l’Assemblée Mondiale de Fatima, l’été dernier, et s’y réfèrent dans leurs activités.

Sujets de préoccupation, de discernement et d’engagement

8. Après avoir été attentifs aux dons reçus, nous avons examiné de plus près les sujets de préoccupation qui sont apparus. Chaque participant a choisi les trois qu’il considère, actuellement et dans le moyen terme, les plus urgents pour la CVX en Europe. Des petits groupes ont discuté chacun de ces sujets, sans tenir compte de l’étendue de l’intérêt qui s’exprimait en chacun d’eux.

9. L’Assemblée a confirmé les sujets récurrents dans la Communauté Mondiale. « Trouver et former de nouveaux guides de groupes » et « Initiatives pour et avec les jeunes » : ces deux sujets dominaient largement sur le reste. Un second groupe de préoccupations communes comprenait « Former de nouveaux groupes », « Engagement CVX », « Initiatives communes de formation », Style de vie CVX », « Renouveau, formation et soutien du leadership », et « Migrations ».

10. D’autres domaines ont suscité de l’intérêt, mais ils ne sont pas (encore) perçus comme des priorités urgentes à travers tout le continent : « Plaidoyer ignacien », « Economie et éthique », « Constitution de réseaux entre personnes d’une même profession », « La féminisation et le vieillissement des communautés », « Le dialogue œcuménique et interreligieux », et « Se faire amis des pauvres ».

11. Nous échangeons sur les principales recommandations qui émergent de nos discussions et nous les regroupons selon les priorités définies dans le Document de Fatima.

12. Nos efforts concernant l’augmentation du nombre de nos membres et de la croissance des communautés doivent se porter sur une gamme plus large d’âges et de conditions sociales. En Europe, certaines communautés sont fort bien situées pour ouvrir leur recrutement à des personnes d’autres nations que leur travail amène à s’expatrier. Nous pourrions aussi être plus francs dans la proposition d’expériences qui inoculent le désir de faire l’expérience plus plénière des Exercices. Nous considérons que la coopération locale avec la Compagnie de Jésus et d’autres personnes impliquées dans le ministère ignacien de la jeunesse représente un moyen particulièrement efficace pour faire connaître la CVX parmi les jeunes. Le « Programme Magis 2011 », qui prépare la Journée Mondiale de la Jeunesse à Madrid, est une occasion excellente de donner à des jeunes un avant-goût de la spiritualité ignacienne. Nous recommandons avec insistance que chaque CVX et chaque communauté nationale CVX envoie et accompagne des jeunes dans cette expérience.

13. Il y a une reconnaissance croissante de l’importance de l’engagement CVX comme une voie permettant de renforcer la vie communautaire et l’initiative apostolique, et d’exprimer publiquement un plus grand attachement au chemin de vie CVX. Dans beaucoup de communautés nationales, le nombre de membres qui entreprennent l’engagement a augmenté sensiblement, suite à des approches efficaces pour informer, mettre au défi et préparer les personnes à un engagement temporaire ou permanent. Cependant, il faudra continuer à clarifier davantage les concepts et les pratiques. Les communautés nationales qui ont des expériences positives dans ce domaine ont l’occasion d’en aider d’autres qui voudraient grandir dans cette voie.

14. La formation reste une préoccupation de toujours, mettant au défi notre créativité et exigeant beaucoup de talents, d’efforts et de moyens. La « Boîte à outil Formation », disponible sur le site internet, fut une excellente initiative qui mérite d’être davantage connue et utilisée. Les mêmes efforts qui furent consacrés à la réaliser devraient désormais être faits pour la maintenir à jour. Il a été demandé régulièrement que l’on traduise les matériaux les plus pertinents, afin d’aider efficacement les communautés qui ont besoin d’être soutenues et celles qui cherchent de nouvelles idées et instruments. Nous recommandons à chaque communauté nationale d’échanger avec les autres les matériaux, l’expertise, l’expérience et d’autres ressources et d’élargir ces invitations au-delà des frontières. Tout particulièrement la formation d’accompagnateurs de groupes est une priorité urgente ressentie par tous. Dans cette mission hautement spécialisée et exigeant beaucoup de ressources, les orientations de la Communauté Mondiale et les initiatives au niveau régional encourageant l’échange de bonnes pratiques pourraient s’avérer une aide pour de nombreuses communautés nationales.

15. Le leadership est un service sans lequel aucune communauté ne peut se développer. Nous savons fort bien qu’il existe des circonstances, au niveau national, régional et mondial, dans lesquelles il n’y a pas suffisamment de candidats pour occuper des fonctions de direction : aussi insistons-nous auprès de nos communautés d’encourager activement et de soutenir les membres qui sont engagés dans la CVX et qui ont les dispositions requises à accepter des fonctions de direction. Nous insistons également auprès des communautés nationales pour qu’elles utilisent sans restriction les opportunités de formation qui sont offertes de la part d’autres communautés ou de la Communauté Mondiale (p. ex. le Cours de Leadership de Rome, 2006).

16. Le Réseau Migration est un bel exemple de projet apostolique commun fonctionnant au niveau européen. Il doit continuer à être l’objet de notre soutien attentif, et nous pensons que nous pouvons tirer d’intéressantes leçons de ce succès du Réseau ; il pourrait servir de modèle pour des initiatives communes dans d’autres domaines, tels que le plaidoyer, l’amitié avec les pauvres, la mise en réseau des membres qui exercent la même profession et les initiatives pour et avec les jeunes.

Croître en tant que région : travailler ensemble et partager les ressources

17. La CVX Europe est redevable pour sa croissance de la volonté et de la capacité des communautés nationales de se tendre la main, de travailler ensemble et de se montrer solidaires avec les autres. L’Euroteam et le réseau des Eurolinks sont des facilitateurs incontournables d’une telle collaboration. Nous sommes donc redevables du travail de l’Euroteam sortant.

18. Nous reconnaissons aussi la frustration et le manque de soutien auxquels l’Euroteam doit parfois faire face au service de la région et les communautés nationales qui la composent. Ceci soulève la question du degré de conscience que nous pouvons avoir concernant les défis de la collaboration régionale, nos attitudes par rapport aux arrangements qui nous permettent de travailler ensemble et de partager nos ressources, ainsi que notre fidélité aux engagements pris lors des Assemblées Européennes. Nous invitons chaque communauté nationale à relire honnêtement et franchement ces rapports.

19. Pouvant mieux apprécier les défis que rencontre chaque Euroteam, nous reconnaissons que nous avons besoin d’être plus réalistes en ce qui concerne ce que peuvent accomplir l’Euroteam et les Eurolinks. La CVX Europe doit examiner la manière avec laquelle, après avoir été ‘envoyés’ pour rendre ce service, ils peuvent être soutenus dans l’accomplissement de ce qui leur a été demandé de faire. Nous insistons également auprès de vous pour que vous demeuriez activement conscients de ce que vous appartenez à la région et à la Communauté Mondiale : cela s’exprimera, entre autres, dans le choix discerné des Eurolinks et d’un soutien adéquat à leur égard, ainsi qu’une plus grande disponibilité à tendre la main aux autres communautés nationales.

Nous terminons cette lettre en vous invitant à prier avec nous la prière de clôture de l’Assemblée de Lille : Que l’Esprit de Pentecôte, qui souffle à la manière du vent, traversant l’Eglise et nos communautés, continue à vivifier nos efforts et à leur faire porter un fruit abondant.

Communautés de Vie Chrétienne Europe

Salesianos, El Campello, Alicante, Espagne

Dimanche de Pentecôte, 31 mai 2009

22 juin 2009