Réunion : Discernement sur la crise humanitaire à la frontière orientale de l’UE

1. Chant de Taizé/ Musique
Vous pouvez choisir l’un des deux chants suivants :

Christ, be our light : https://www.youtube.com/watch?v=dID...
Becoming what we pray : https://www.youtube.com/watch?v=mSo...
2. Information
Que savons-nous de la crise humanitaire en cours à la frontière entre la Pologne et le Belarus ? Comment cela nous touche-t-il ?

Matériaux pouvant être utilisés pendant cette phase comme préparation au discernement (avant la réunion) :
La crise humanitaire à la frontière orientale de l’UE – Lettre de Kasia (page 7)
Petit reportage : https://www.youtube.com/watch?v=Ogd...
Conférence de presse à Sokółka (zone de forêt primaire) organisée par Grupa Granica en polonais et en anglais : https://www.facebook.com/grupagrani...

Vous pouvez aussi utiliser des matériaux et articles disponibles dans vos langues.

3. Temps de prière

Lire à haute voix le texte de Franz Kamphaus, évêque émérite de Limburg, Allemagne
Choisir une personne qui attire votre attention dans les photos du pdf ci-dessous (p. 4, 5, 6).
Prendre 5 à 10 minutes de silence pour méditer et prier avec le texte et la photo de la
personne que vous avez choisie.
Lire à haute voix le texte du Pape François.

4. Partage en trois tours

Premier tour
Qu’est-ce qui me touche dans la situation à la frontière entre la Pologne et le Belarus ? Quels sentiments cela éveille-t-il en moi ?
Qu’est-ce qui me touche en pensant à la personne dans la photo que j’ai choisie ? Suis-je touché.e par le texte du Pape François ? Pourquoi ?
Court temps de silence (ou chant de Taizé)

Deuxième tour :
Qu’est-ce qui m’a touché.e dans le partage des compagnons ?
Court temps de silence (ou chant de Taizé)

Troisième tour :
Qu’est-ce qui m’encourage dans les partages que j’ai entendus ?
Quel pourrait être le message qui m’est adressé aujourd’hui ? Est-ce que je me sens appelé.e à une action, quelle qu’elle soit ?

5. La situation à la frontière entre la Pologne et le Belarus est-elle pour nous un appel à l’action ?

Regardez la vidéo avec les témoignages de certains membres des Communautés locales qui s’engagent à aider les migrants dans la zone d’état d’urgence en Pologne :
https://www.youtube.com/watch?v=IUm...

Si vous vous sentez appelé.e à une réponse active à la situation, vous pouvez échanger des idées sur les différentes façons de vous impliquer.
Si vous souhaitez vous engager au niveau européen, merci de partager vos idées avec le Réseau européen Migrations et l’Euroteam (= son Equipe service).

6. Bénédiction (à lire à haute voix)

Bénis-nous, Dieu, toi qui marches avec nous,
Dieu en Égypte et à Babylone, Dieu en Syrie et en Afrique.
Bénis-nous, Jésus-Christ,
Enfant forcé de fuir, sans abri, réfugié, enfant migrant.
Bénis-nous, Esprit Saint,
Consolateur et Souffle de vie, rafraîchissant et puissant.
Bénis-nous, Dieu, Père et Fils et Saint-Esprit. Amen

7. Chant

Here I am Lord : https://www.youtube.com/watch?v=zBg...

Textes pour le partage

Texte de Franz Kamphaus :

« Tous les jours dans les médias, près de nous dans notre logement, nous voyons des gens subir l’injustice. Celle-ci se lit sur tous les visages des personnes affamées et déplacées. Vous pouvez le voir - ou ne pas le voir. Vous savez, mais : « On ne voit bien qu’avec le cœur ... ». Et si, ces prochains jours, ces prochaines semaines, vous choisissiez délibérément de voir ou d’écouter une émission ou de lire un article de journal parlant des droits des pauvres ? Ou bien vous donnez toute votre attention à une image, vous la placez sciemment sous votre regard, dans votre maison et vous la portez sur votre cœur. Peut-être qu’alors vos yeux vont s’ouvrir à nouveau. »

Texte du Pape François :

J’étais un étranger... Chacun de vous, les réfugiés qui frappent à nos portes, porte le visage de Dieu, est la chair du Christ. Votre expérience de douleur et d’espérance nous rappelle que nous sommes tous des étrangers et des pèlerins sur cette Terre, accueillis généreusement, sans aucun mérite de notre part, par quelqu’un. Celui qui, comme vous, a fui sa patrie en raison de l’oppression, de la guerre, de la nature défigurée par la pollution et la désertification, ou à cause d’une répartition injuste des ressources naturelles : voilà le frère avec qui partager le pain, la maison et la vie. Trop souvent, nous n’avons pas su vous accueillir ! Pardonnez la fermeture et l’indifférence de nos sociétés qui craignent le changement de vie et de mentalité que votre présence exige. Bien que traités comme un fardeau, un problème ou un coût, vous êtes un cadeau. Vous êtes les témoins de la manière dont notre Dieu bon et miséricordieux peut transformer le mal et l’injustice que vous subissez en un bien pour tous. Car chacun d’entre vous peut être un pont unissant des peuples éloignés, permettant la rencontre entre diverses cultures et religions ainsi que la redécouverte de notre humanité commune.

https://www.vatican.va/content/fran...

22 novembre 2021