NEW(S) LETTER April 2014
CLC European Assembly - Regensburg Pentecost 2014

“COME AND SEE”
The call of Christ from the world in which we live.

In a little over six weeks time delegates from our national communities in Europe will
be gathering in Regensburg, Germany for our European Assembly. This is an
opportunity for us as a European Region to reflect on the mandate from the World
Assembly last year in Lebanon and to consolidate our understanding of the challenges
it offers, so that we may respond wholeheartedly to the call of Christ to live more
fully as authentic lay persons within our lay Ignatian vocation.

The final document of Lebanon reminded us that:
“The lay Ignatian body of CLC is apostolic, at the service of God’s mission. As with
our spirituality, so with our apostolate – it must be authentically lay. CLC members
may be involved in personal apostolates, and CLC as a body may have an
institutional presence or engage in international action. But the ground of all these
levels of mission is the foundational call of every CLC member to live their Ignatian
lay vocation in daily life. This means being contemplatively active and present in the
home, in the family, at work, in civil society, in political and cultural life, living a
simple lifestyle”.

In our days together we will pray, reflect, share and seek to discern the way forward
for us as a community in Europe, especially how we can commit ourselves more fully
to “explore how we might engage with the contemporary world in terms of wisdom”
(Fr Adolfo Nicolas in his address to the World Assembly 2013)

This will also be the occasion when we will elect the new Euro team, so we invite all
our members in each of our national communities to pray with and for us as we come
together at Pentecost, that the Spirit of God may inspire and guide each one, helping
all of us to really listen to the invitation God extends to us.

O Lord, today your Spirit invites us to be present at the ever changing
frontiers of faith and .justice. Relying on the intercession of the Virgin Mary
and St. Ignatius, we pray for those who participate in our European Assembly
and for all members of CLC in our region as we seek to deepen our identity
and act effectively as a Lay Apostolic Body in the Church. May your love and
grace empower us along this journey. Amen

Wishing you all the peace and joy of this Easter season.
Evelyne Maloret

Rencontrer Jésus Christ, un risque, une éternelle nouveauté

Le Pape François invite tous les chrétiens à retrouver la joie de l’Evangile en rencontrant personnellement Jésus Christ (1) ou au moins, à prendre la décision de se laisser rencontrer par Lui. Hélas, le récit de l’aveugle guéri dans l’évangile selon saint Jean (9,1-41) ne semble-t-il pas démontrer que rencontrer JC crée plus d’ennuis que de bonheur ?

Je propose * de prendre le temps pour *lire le récit de saint Jean sur l’aveugle né (9,1-41), * le méditer en parallèle avec les paragraphes 1 et 11 de l’Exhortation apostolique post-synodale La Joie de l’Evangile (Evangelii Gaudium) (2), * en demandant la grâce (selon la manière d’Ignace) d’être guéri de mes aveuglements pour mieux connaître JC, l’aimer et le suivre en son mystère pascal.

Aux versets 1-7 (de Jean 9), on parle de la souffrance et des questions indéfinies qu’elle amène les hommes à se poser. Jésus n’entre dans aucune discussion mais propose un geste concret permettant de découvrir, au cœur de la souffrance humaine, l’œuvre libératrice de Dieu dont il se fait l’instrument. Encore faut-il savoir lui faire confiance (croire) quand il me demande d’ «aller ....me laver ».
Réflexion : quel geste, quelle démarche pourrait m’aider d’aller au delà de mes questions pour exprimer ma foi au Christ (jeûne, lecture, prière, sacrement de réconciliation, geste de solidarité) ?

Aux versets 8-34 (de Jean 9), l’environnement de l’aveugle change complètement. Alors que son handicap le mettait parfaitement en marge des conversations et soucis des gens, le voici jeté au cœur de leurs curiosités, leurs questionnements, leur indifférence, leur méfiance, leur mépris voire leur rejet pur et simple...car la vérité de JC et sa liberté dérangent !
Réflexion : quelles sont les manières de penser et de faire

  • qui m’empêchent de rompre avec les schèmes ennuyeux dans lesquels on prétend enfermer JC ;
  • qui me retiennent de faire confiance à « l’éternelle nouveauté de JC » (EG11);
  • d’entrer dans le regard de JC pour voir ce qui ne se voit pas, l’invisible dans le visible, l’amour de Dieu dans la tendresse conjugale, la Parole dans l’Ecritures, le Royaume de Dieu dans l’ordinaire de la vie, les signes des temps dans l’histoire, les petites attentions bienveillantes de Dieu dans mon quotidien... ?

Aux versets 35- 38 (de saint Jean 9), l’homme guéri, se découvre en face de Jésus, « source» de tout lui est arrivé : sa guérison, une liberté inespérée avec son lot de médisances, d’humiliations et de souffrances! En somme, Jésus est pour lui comme le point de départ d’une vie bousculée, d’une vie nouvelle qui vient de Dieu. Comme dit le Pape François : « Chaque fois que nous cherchons à revenir à la source pour récupérer la fraîcheur originale de l’Évangile, surgissent de nouvelles voies, des méthodes créatives, d’autres formes d’expression, des signes plus éloquents, des paroles chargées de sens renouvelé pour le monde d’aujourd’hui. En réalité, toute action évangélisatrice authentique est toujours ‘ nouvelle’ » (EG 11).

Réflexion et colloque : oserais-je Lui rendre grâce pour tout ce qui m’est arrivé (au cours de ma vie) suite à ma rencontre avec Jésus Christ ?... Lui demander de pouvoir articuler «aux frontières» dans mon quotidien l’éternelle nouveauté de sa Résurrection?

Pierre Meyers sj
(1) Cité JC
(2) Cité EG

La version anglaise Encountering Jesus Christ, a risk, an eternal newness
par Pierre Meyers sj (Member of Euro Team)

est à lire dans le PDF ci-dessous

PDF 140.7 kb, 24 April 2014

New(s)letter N°10 April 2014

24 April 2014